1. Attention, si votre ancien mot de passe ne passe pas, vous devez faire une demande de régénération du mot de passe en cliquant vous avez oublié votre mot de passe ? sous la fenêtre de connexion.
    Rejeter la notice

Association ou chantier humanitaire au Togo : arnaque ?

Discussion dans 'Voyage humanitaire' créé par e-Voyageur, 13 Avril 2008.

  1. e-Voyageur

    e-Voyageur Membre Pilier

    Inscrit:
    29 Mai 2004
    Messages:
    6 844
    J'aime reçus:
    4
    Localité:
    Paris - France
    Bonjour à tous,

    Nous supprimons quasiment tous les jours des messages faisant la promotion de voyage humanitaire au Togo.
    Il semble qu’il y ait un sacré trafic d'offres de voyage déguisées en action humanitaire.

    J’aimerais avoir votre avis sur ce sujet.
    Qu’en pensez-vous ?
    Avez-vous été contacté par ces personnes ? Si oui, que vous a-t-on proposé ?
    Avez-vous une expérience dans le domaine ?
     
  2. J.M.

    J.M. Membre Pilier

    Inscrit:
    6 Septembre 2005
    Messages:
    4 009
    J'aime reçus:
    8
    Localité:
    valence
    L'arnaque provient surtout de l'ambiguité de ces propositions. Dans leurs présentations elles ont toutes tendance à faire croire que les participants vont apporter quelque chose aux populations locales, qu'ils vont transmettre des connaissances.

    Dans le même temps on annonce que ces offres sont ouvertes à tous, qu'on n'a besoin d'aucune connaissance particulière, qu'on peut rester une semaine ou 3 mois. Et surtout qu'il suffit d'envoyer son chèque pour être sélectionné.

    J'ai passé plus de 20 ans à m'occuper de projets de développement, et bien croyez moi quand par hasard on a besoin d'une personne sur le terrain cela prend souvent des mois avant qu'elle ne parte. Car il faut trouver le bon profil, il faut que cette personne ait une sérieuse expérience dans le domaine où elle sera utilisée, il faut la préparer à s'intégrer à un milieu socio culturel dont elle ignore peut-être tout. Tout cela demande de très nombreuses rencontres et échanges.

    Donc au mieux toutes ces associations africaines proposent des séjours types chantiers qui, s'ils sont bien organisés, permettent d'avoir une approche de certaines cultures. Mais en aucun cas les gens qui partent vont avoir une quelconque utilité à la réalisation d'un projet sérieux. Surtout que les tâches qui leur seront confiées pourraient parfaitement être exécutées par les locaux.

    Vu le nombre de nouvelles propositions qui sortent chaque jour (ce phénomène est entrain d'apparaître en Amérique Latine) j'ai tendance à penser qu'il s'agit avant tout d'un business. A qui profite t-il ? Je l'ignore.
     
  3. sofi

    sofi Membre

    Inscrit:
    26 Avril 2008
    Messages:
    1
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    clermont ferrand
    attention aux organisation proposant des chantiers de jeunes

    Je tiens à avertir les jeunes volontaires pour des chantiers de jeunesse, plein de bonne volonté de bien se renseigner sur l'association avec laquelle vous partez.
    En effet, il y a deux ans, j'avais alors 18 ans. mon amie et moi même nous sommes parties en chantiers de jeunesses bénévoles au Sri Lanka avec l'associiation Solidarité Jeunesse, nous devions travailler avec des enfants et des jeunes.
    Arrivé au point de rendez-vous: personne.
    Aprés une heure d'attente nous esseyons de contacter les numéros que l'on nous avait laisser mais rien ne répondez!!!
    Nous arrivons finalement par avoir un administrateur de Solidarité Jeunesse qui nous annonce que le chantier est annulé!!Une fois que nous sommes là bas.
    Et comme le chantier est annulé et bien vous ne dépendez plus d'eux : personne ne nous a aider, personne ne s'est inquiété de savoir où nous allions dormir, de ce que nous allions faire pendant ces trois semaines où nous étions là bas.Le chantier était annulé et point barre.
    Le meilleur c'est que nous avons quand même payé des frais d'inscriptions pour cette association d'un montant de 150 euros pour un chantier qui n'a jamais eu lieu et qu'il a fallu faire des pieds et des mains ( c'est à dire jusqu'à prendre un avocat ) pour qu'on nous rembours ces malheureux 150 euros!!
    J'aurais aimé écrire tout ça sur leur forum mais ils n'en n'ont pas. Bizarre?
    Non je ne crois pas, pour moi cette association est purement un simplement une machine à fric qui ne se souci absolument pas de l'humain.
     
  4. cec togo

    cec togo Membre

    Inscrit:
    1 Mai 2008
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    France
    Bonjour!
    Je m'appelle Marion, je viens d'effectuer un stage de 3 mois au sein de l'association [Nom supprimé par l'admin]. Je me permets de vous faire part de mon expérience au Togo qui s'est merveilleusement bien passé!
    J'ai répondu à une annonce de l'association, qui comme vous le dite propose vaguement des séjours de plus ou moins longue durée, sans mentionner de compétences précises. De mon coté c'était clair je devais partir dans le cadre de la formation humanitaire que j'effectue pour 3 mois.
    L'asso nous a accueilli à bras ouvert dès notre arrivé la l'aéroport de Lomé, nous avons été logé nourrit pour une somme très honnête, et il n'y a pas eu de précipitation dans le payement de l'association, la confiance s'est très vite établit.
    Le stage a été riche, nous avons travaillé sur plusieurs projets (jumelage d'un village, réhabilitation du site internet de l'asso, préparation et participation à des sensibilisations (porte à porte, en milieu scolaire), élaboration de projets etc.) enfin je me suis régalée, pour une première expérience en Afrique, moi qui cherchais à me confirmer dans la voie de l'humanitaire c'était parfait!
    Je n'ai pas de diplôme particulier pourtant je me suis sentie utile, j'ai mené à bien ces missions sans connaissance particulière de ce milieu. Pas besoin d'avoir un bac+4 pour participer à un chantier humanitaire en tout cas.
    L'asso peut financer ces projets grâce aux volontaires étranger, c'est loin d'être une arnaque. L'argent n'a pas de correspondance entre ici et la bas, vous n'allez pas dépenser plus que si vous alliez passé un séjour linguistique en Irlande au contraire!
    J'ai été épaté par l'investissement des membres du bureau et de quelques volontaires qui étaient toujours présent à nos cotés! Tout le temps qu'ils prennent juste dans le but de mener à bien leurs missions, et simplement parce qu'ils aiment les gens et l'échange culturel!
    C'est pourquoi aujourd'hui de retour en France je compte poser des annonces pour inciter les gens à partir avec cette association, car elle est digne de confiance, ils ont beaucoup de mérite, et c'est un voyage extraordinaire que l'on peut entreprendre en toute sérénité!
    Du coup, nous sommes 3 'yovettes' à retourner au Togo au mois de septembre avec un nouvel initié, car le pays et les gens que nous avons rencontré la bas nous manque, et il y aura toujours à faire ;)
    Allez voir le site internet, le nouveau sera prochainement en ligne avec plus de détails sur les missions!
    Merci!
    [Lien supprimé par l'admin]
     
  5. eolia

    eolia Membre

    Inscrit:
    23 Septembre 2008
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    Deux-Sèvres
    Bonjour,

    Je m'appel Eolia Matéo-Mas, je suis française et ai vécu une mauvaise expérience au Togo avec une assocition dite humanitaire.

    J'étais partie pour 4mois au Togo, et je me suis retrouvée dans une situation qui a fini par être dangereuse pou moi. En effet, la dite association avec qui je suis partie, m'a dès mon arrivée harcelé sexuellement, puis moralement, car je voulais savoir comment avait été utilisé l'argent des frais d'inscription que j'avais donné, comprendre pourquoi rien n'avait été organisé pour mon arrivée, pourquoi je me retrouvé envoyé dans une autre associaiton, pourquoi au dernier moment sans être prévenu a l'avance tout avait changé par rapport à l'organisation de la mission, .........., résultat des comptes j'ai fini par être en danger, puisque j'ai été enfermé dans une chambre, on ne faisait que m'insulter du matin au soir, et j'ai même été agressé physiquement, car je refusais de sortir avec le président.

    Bref une histoire horrible mais bien réel. Après cette mésaventure, j'ai décidé de quand même rester au Togo et de voir d'autre association, et j'ai malheureusement constaté qu'il y a beaucoup d'associations qui sont des arnaques pur et dur. J'ai même aider par la suite des belges et un français a sortir d'une mauvaise situation.

    Depuis mon retour je me bat pour faire fermer l'association avec laquelle j'ai été, mais cela est très dur.

    Un seul conseil, et je suis désolée de parler ainsi, ne pas partir avec des associations locals, surtout pour vous mesdames, car c'est vraiment très dangereux. Je conseil fortement de partir avec une association française oeuvrant au Togo.
    J'ai plusieurs adresse si cela peut vous intéressez.

    Je tient a remercier Michael l'administrateur, pour son questionnement fort utile sur les anarques au Togo.

    Cordialement

    Eolia Matéo-Mas
     
  6. marionn

    marionn Membre

    Inscrit:
    22 Octobre 2008
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    Deux-sèvres
    Je m'appelle également marion et cet été 2008 je suis partie avec une assoc' que j'ai créé avec des amis en france, nous avions un contact sérieux au Togo; Nous ne sommes pas allés là-bas dans l'esprit de leur apporter une quelquonque lumière mais surtout pour les conforter dans l'idée que leurs espoirs de voir leur pays sortir de la misère ne sont pas vains et qu'ils peuvent trouver du soutien.
    Mon expérience a été très positive, j'ai participé à des cours de vacances et nous avons fait de l'animation, notre association française, un espoir pour l'accès au savoir, est en partenariat au togo avec terre de fraternité, les amis avec qui nous travaillons là-bas viennent de la créer pour disposer d'un vrai statut; pour cet été 2009 nous prévoyons de collaborer avec une autre association togolaise(dont j'ai pu ""tester" la fiabilité).
    Il est clair qu'il faut se méfier, je crois qu'il y a un autre indice pour savoir si cette assos' peut être de confiance ou pas: dispose t'elle d'un contact en Europe ou tout autre pays d'occident qui peut être joignable; biensûr cela n'est pas une fin en soi mais ça peut aider à évaluer la fiabilité de l'assos'.
    Egalement, je trouve bizare d'accepter de payer une participation à une assos' sans avoir en rencontré les membres ; Pour ma part avec l'assos avec laquelle nous allons collaborer l'été prochain, les frais ne sont à payer que sur place!!! c'est peut être aussi une sécurité pour celui qui souhaite s'engager dans ce genre de projet.
     
  7. aurelbocq

    aurelbocq Membre

    Inscrit:
    12 Août 2008
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    Montpellier
    Il faut savoir ce qu'on entend par arnaque.

    Je crois qu'il faut vraiment se méfier du risque fréquemment évoqué de mal tomber. Vraiment mal. Jusqu'à se trouver dans des situations périlleuses, sans accueil alors qu'on a déjà payé les frais, à se faire dépouillé une fois arrivé... Et les témoignages tels ceux de Sofi ou Eolia ne doivent pas, à cet égard, être pris à la légère ou comme "exception".
    Et sur ce point je crois qu'il faut surtout appeler les volontaires à prendre un maximum de précautions:
    ¤Contacter d'anciens volontaires
    ¤Éviter de payer des frais avant d'être sur place
    ¤Sonder la réputation de l'assoc'
    ¤Voir si elle est répertorier auprès du ministère compétent
    ...
    Et ces précautions ne seront jamais des garanties.

    Maintenant peut-on dire que des jeunes ont été arnaqué parce qu'en 20 jours ils n'ont pas sauvé la planète ni apporté une aide substantielle au développement d'un pays dont ils ne connaissaient pas la capitale un an auparavant?
    Franchement je ne crois pas. Il s'agit là de la nature même d'un chantier. Et je ne pense pas non plus qu'il s'agisse de pompe à fric. On parle de moins de 10€/jr de contribution, logé nourri. Le revenu moyen a beau osciller de 1 à 2€/jr, il faut garder la mesure de ce qu'on avance, d'autant que des volontaires génèrent des dépenses aussi pour l'association (moyens de communication, très cher pour un Africain, des jours sans pouvoir travailler quand il en dépend de sa survie...)
     
  8. musmuki

    musmuki Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2009
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    75016
    Bonjour,

    Je ne suis pas partie au Togo précisément mais au Pérou avec Projects Abroad. Je n'avais que 18 ans et j'étais avec des jeunes de mon age dans la jungle amazonienne et pourtant je me suis toujours sentie en sécurité et très bien prise en main. Cette organisation accepte les jeunes dès 16 ans et j'en connais beaucoup qui sont allés au Togo (grâce aux réunions anciens volontaires) pour des missions d'enseignement (français et anglais), de médecine, humanitaires (notamment en orphelinat) et droits de l'homme. Je vois qu'il y a beaucoup de controverse sur certaine organisation mais je peux vous assurer que Projects Abroad est plus que sérieuse. Je suis à votre disposition si vous avez besoin de plus d'information, sinon vous pouvez aller sur leur site: http://www.projects-abroad.fr.
    Cordialement,
     
  9. J.M.

    J.M. Membre Pilier

    Inscrit:
    6 Septembre 2005
    Messages:
    4 009
    J'aime reçus:
    8
    Localité:
    valence
     
  10. musmuki

    musmuki Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2009
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    75016
     
  11. J.M.

    J.M. Membre Pilier

    Inscrit:
    6 Septembre 2005
    Messages:
    4 009
    J'aime reçus:
    8
    Localité:
    valence
    1500 à 3000 euros pour un mois de séjour, SANS LE BILLET D'AVION, même le club Med est moins cher !
    J'aimerais bien savoir où passe tout ce fric.

    Les jeunes de 18 ans qui peuvent s'offrir (ou se faire offrir) un tel séjour appartiennent certainement à un milieu social, dans lequel on est un peu coupé de la réalité financière de la majorité de la population !

    Etant donnée la quantité de publicité que fait l'organisme que vous citez je ne pense qu'il ait pour objectif l'humanitaire....
     
  12. musmuki

    musmuki Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2009
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    75016
    J.M.
    Je ne pense pas que tu ai bien lu mes arguments, pour moi ils justifie le prix.
    . A cela je te répond d'aller voir sur ce lien:
    http://www.projects-abroad.fr/prix-services/ou-va-votre-argent.php
    En ce qui concerne les jeunes de 18 ans qui peuvent s'offrir ou se faire offrir une telle expérience, dont je fais partie, sache que la motivation et le travail, cela existe. Et les gens riches, dont je ne fais pas partie, peuvent aussi être intégrés dans la "réalité financière de la majorité de la population".
    Quant à ton argument concernant la pub, je te dirais que c'est pas parce qu'un organisme fait de la pub qu'il est malhonnête, ça peut être aussi parce qu’il croit en une cause juste qu'il défend par tous les moyens dont il dispose.
    Sur ce, je pense avoir été clair donc cela sera mon dernier post te répondant.
    Cordialement,
     
  13. J.M.

    J.M. Membre Pilier

    Inscrit:
    6 Septembre 2005
    Messages:
    4 009
    J'aime reçus:
    8
    Localité:
    valence
    Je maintiens ce que j'ai dit. Ce sont des marchands de voyages organisés, avec un personnel nombreux et rémunéré. Rien à voir avec de l'humanitaire.
     
  14. dialph

    dialph Membre

    Inscrit:
    23 Juillet 2009
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    Monptellier
    Bonjour,

    Je me permet d'intervenir ici car je suis chargée de communication d'une assocation humanitaire basée au togo. J'ai effectivement essayé de poster un message disant que nous recherchons des bénévoles mais mon sujet a été supprimé, je ne citerai donc pas le nom de cette association.

    Je suis d'accord pour dire qu'il y a des associations qui ne sont que de pures arnaques, et qui ne servent qu'a remplir les poches des dirigents, mais il ne faut pas tout mettre tous les oeufs dans le même panier...
    Bien sur en venant 3 semaines les volontaires ne vont pas changer l'Afrique. Mais ce qu'ils font est deja beaucoup pour la population.
    J'ai deja effectué 2 séjours d'un mois au Togo et m'apprete à partir pour 6 mois dans quelques jours.
    Savez-vous ce que cela représente pour un enfant togolais qu'un bénévole lui offre un cahier et des stylos a la fin des 3 semaines?
    Savez vous que certains enfants doivent trouver des petites combines pour s'acheter leur fourniture scolaire car les parents n'ont pas les moyens d'en acheter? (comme par exemple ramasser des escargots ou des sacs plastiques et les revendre...)
    Savez-vous que certains enfants viennent en classe avec les cahiers de leurs ainés, deja bien remplis, et qu'ils écrivent le cours la ou il y a de la place (dans les marges, sur les bords...)
    Savez-vous que certains enfants sont exclus au beau milieu de la semaine pour ne pas avoir payer une partie de leur scolarité? Je l'ai deja vu faire pour l'équivalent de moins de 30 centimes d'euros...

    Alors bien sur, 3 semaines c'est rien, mais tous les petits gestes qui sont fait pendant cette période sont énormes pour ceux qui en bénéficient...

    Notre association demande 170 euros pour 3 semaines, cela comprend la nourriture, le logement, les transports, l'achat de fournitures scolaires pour les enfants et meme nous faisons une petite excursion pour découvrir le pays...
    Nous avons des projets en cours comme une bibliothéque itinérante, la rénovation du toit d'une école....
    Ou est l'arnaque????

    Ne découragez pas ceux qui ont envie d'agir, et par la meme occasion de vivre une expérience unique dans un pays fabuleux!

    Merci
     
  15. praud2

    praud2 Membre

    Inscrit:
    28 Mai 2008
    Messages:
    37
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    France
    Associations au Togo et crédibilité

    Bonjour , certain d' entre vous on sans doute déjà consulté mon profil et mes références, je suis actuellement en contact avec une ONG Togolaise dans le but de faire la promotion de leurs actions, 30 années de bourlingue à travers le monde, m' ont permis d' affronter de nombreuses situations ; claires pour certaines et scabreuses pour d' autres, j' ai décidé de me faire le relais de cette association car j' ai confiance dans ses actions, et j' en ai fait de même avec des contacts avec Madagascar et Le Burkina faso.
    Si vous cherchez une mission , je vous aiguillerai sur l' une ou l' autre de ces associations en toute connaissance de cause.


    N.B.Je prends en charge la responsabilité de mes contacts
     
  16. fornix

    fornix Nouveau Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2010
    Messages:
    1
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    bordeaux
    renseignements sur EVA Togo??

    Bonjour à tous,
    Je suis une jeune psychologue de 26 ans qui a enfin trouvé une association avec laquelle partir en Afrique (et notamment au Togo) pour y effectuer 2 stages humanitaires (CHU à Lomé et centre d'accueil pour enfants de la rue). J'en suis très contente, cependant, en lisant les commentaires sur les différents forums, j'ai quelques inquiétudes à partir toute seule!!
    L'association EVA Togo est implantée au Togo, crée par de jeunes étudiants, elle me semble sérieuse. Cela m'a été confirmé par un contact français qui a été amené à travailler avec les membres de cette asso au Togo.
    Je dois payer les frais de participation à mon arrivée à Lomé, d'une seule tranche.
    De plus, le responsable de l'asso m'a fait parvenir une convention de stage et attestation d'hébergement. Ces documents paraissent tout à fait fiables.
    Il répond à chacune de mes questions par mail, ce que j'apprécie beaucoup. En ce qui concerne l'hébergement, j'aurai un logement perso dans Lomé, et des locaux viendront m'aider pour tout ce qui est de l'ordre de la vie quotidienne.
    Voilà, je pense vous avoir décrit en globalité les conditions de mon séjour.
    Qu'en pensez-vous?? Je prends mon billet d'avion cette semaine donc si quelqu'un connait cette asso EVA Togo, ou qui a des conseils à me donner, je prends!!
    Merci
     
  17. chiam44

    chiam44 Membre

    Inscrit:
    9 Février 2011
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    France
    afriquepo

    Cette association "humanitaire" s’appelle Afrique Positive Et je peux vous affirmer que ce que nous avons fait n’avait rien d’humanitaire vous pourrez regarder dans le dictionnaire le mot humanitaire et le comparer à ce qui viendra dans mon développement pour voir qu'il n'y avait rien d'humanitaire. Je tiens à vous faire part de ma grande déception quant à cette association qui pourrait être, très très dangereuse pour les prochains volontaires. Je vous déconseille cette association très fortement. Ce post ayant pour but de prévenir ceux qui souhaitent partir avec cette asso. Si vous y partez alors bon voyage mais je pense qu'après le bruit de mes messages et les publications de 6 témoignages de françaises dont le mien dans des journaux et revues françaises l'association reverra son organisation...


    L'association se distingue à 4 niveau: en haut le président on dit monsieur le président ou mon président on a mis un mois et demi à savoir comment il s'appelait réellement car les togolais n'arrivaient pas à en parler autrement que pas leur lien de subordination. Ensuite vient le président au Togo appelé le responsable c'est Jeudi. Sur les camps, ceux ci sont gérés par des "animateurs" le président vous fait croire qu'ils ont suivi une formation pour avoir ce rôle en fait la formation c'est juste une autorisation du président, du suprême. cela ne correspond pas du tout au BAFA chez nous il n'y a pas l'idée de responsabilité, pas de notion de sécurité... Etant personnellement titulaire du BAFA et monitrice de sport je connais très bien ce que ce rôle de "cadre" implique. L'animateur sur mes deux camps était le même un gamin d'une vingtaine d'année au courant de rien, qui ne s'occupait du groupe que quand il voulait il ne prêtait pas attention aux malades ni aux problèmes du groupe. En revanche quand lui est tombé malade tout le monde devait s'occuper de lui, je l'ai emmené à l'hôpital je lui ai donné des médicaments contre les crises de palu et contre la fièvre qu'il s'est empréssé de revendre. Les togolaises lui faisaient chauffer de l'eau on devait lui garder ses assiettes de nourriture qu'il jetait comme un enfant alors que dehors des enfants attendaient pour récupérer à manger.

    La hiérarchie: gros problème du camp vous devez obéir à des ordre sortis de nulle part de personnes que vous ne connaissez pas qui n'ont pas à vous ordonner quoi que ce soit qui soit complètement hors sujet avec le chantier et l'éducation des enfants.

    MALADIE:

    Je suis tombée malade au premier camp, diarrhées, douleurs abdominales et cela s'est stoppé et a repris au deuxième camp de manière plus catastrophique, grandes douleurs, sang dans les urines.

    Au début j'informais l'animateur, en tant que responsable du camp de mes douleurs, il s'en foutait, il faisait même du chantage sexuel à ce sujet du genre "tu dis que tu es malade pour refuser de coucher avec moi" et d'autre réflexions malvenues.

    Alors j’en ai informé le responsable Jeudi en lui disant que j’avais une hématurie douloureuse et de grandes douleurs au ventre et qu’il faudrait que je consulte quelqu’un. Celui-ci a jugé que je n’avais pas assez mal "on verra plus tard" et que j’irais voir le médecin français de l’ambassade quand ma santé empirerait. Je n’ai rien dit, j’ai accepté sa décision peinée et toujours malade. Ce type n'avait aucune compétence médicale, ni même aucune compétence pour rien sauf pour la drague de blanche et il s'est permis de se prendre pour un médecin, assez drôle quand même. Je lui ai fait savoir que cette maladie devait venir de l'eau du puit sâle que nous faisions légèrement chauffer le matin. Il a répondu "ce n'est pas bien de boire l'eau du puit" merci je le savais déjà.
    Je l'en informais parce qu'il partait ce jour là mais il avait mieux à faire que de s'occuper d'une malade. Monsieur Jeudi avait un buisness à faire!
    Quel était ce buisness à Kouma qui valait plus qu'une vie humaine? aucun buisness et aucune illégalité ne vaut plus qu'une vie humaine, même les condamnés à mort bénéficient de soins c'est pour dire... j'étais moins que cela.

    Ma santé s’est aggravée au cours des jours, j’en ai informé son suppléant à nouveau le responsable étant absent. Il s’agissait de l’animateur du groupe. L’animateur très au courant de mon état de santé n’a pas contacté le responsable pour lui signifier, il a ignoré ma maladie tout en ne décrochant pas aux appels de ma famille inquiète de mon état de santé. Le 26 août j’ai atteint l’apogée de la douleur et le groupe à rejoint Lomé car c’était la fin de la mission, j’ai pu enfin prendre contact avec mes parents et leur expliquer la situation ils avaient contacté l’ambassade sans nouvelles de moi. Le lendemain, j’ai demandé aux togolais et au responsable de m’emmener à l’ambassade étant trop faible pour y aller seule et connaissant mal la ville. Personne n’a voulu m’emmener et le responsable est resté chez lui devant sa télé ne décrochant pas aux appels.
    Je m’y suis rendu seule, d’abord au consulat, puis à l’ambassade malheureusement c’était le samedi 28 et le médecin français était absent pour quelques jours cependant on m’a donné l’adresse d’un hôpital et d'un centre médico social à côté ou j'ai été reçue. Sortie de l’ambassade, je me suis effondrée sur la route et suis restée là quelques minutes avant de pouvoir monter sur un taxi et aller consulter le médecin togolais. Là bas un médecin m’a examinée il m’a dit de rester sous antibiotiques et d’attendre d’être en France car ils connaissent mieux les incidences des maladies tropicales sur les blancs ce qui est tout à fait vrai il avait diagnostiqué une maladie parasitaire qui a été confirmée à l'institut Pasteur à mon retour. Le soir, le responsable est réapparu, je lui ai fait savoir que j’avais du regagner l’ambassade seule, il s’en moquait, il a ri du genre (pratique les français se débrouillent et moi je dors).

    Cette attitude a gravement nuit à ma santé et le fait de ne pas avoir démarré un traitement antibiotique à temps par négligence de l’association m’a coûté quelques centaines d’euros et une santé très dégradée encore actuellement. L’association n’a rien voulu savoir et a même décliné toute responsabilité quant à mes problèmes de santé indépendant du camp-chantier (FAUX voir code civil, code pénal et code des sociétés). Cependant je vous rappelle qu’étant encadrée et venant en Afrique dans une association celle-ci a une responsabilité civile contractuelle et pénale à notre égard et des obligations de sécurité pour les expatriés. Le plus amusant, est que l’association est déclarée au JO et à la préfécture de Vendée comme une association humanitaire spécialisée dans : La MEDECINE et l’éducation. De qui se moque t’on ? les gens qui nous encadrent n’ont aucune compétence en médecine et à peine la maîtrise du français.

    Alors je vais demander au président, à Jeudi le rabatteur de blanches et à l'animateur D monsieur "chantage sexuel et vols en tout genre" d'aller chercher dans le dictionnaire ou sur google au cyber ce que signifient les mots:

    -maladie parasitaire
    -bilharziose
    -hématurie
    -dialyse
    -insuffisance rénale chronique et aigue
    -greffe rénale et le prix...
    -"non pris en charge par la sécu"
    -mise en danger de la vie d'autui Art. 121-3 code pénal
    -non assistance à personne en danger art 223-5 et 223-6 du code pénal
    -responsabilité contractuelle ET delictuelle
    -abus sexuel (voir développements)


    CAMP-CHANTIER:

    Il était prévu que nous irions dans deux villages faire les missions, Kpadapé et Danyi le programme a complètement changé et les villages aussi sans aucune explication valable. A chaque question posée aux responsables sur ça elles étaient détournées. On a payé pour aller à ces endroits il est normal qu'on soit au courant des raisons de leurs changement (des vraies raisons).Je suis arrivée en juillet pour le premier camp et j'ai appris que je n'irais plus à Danyi pour le second j'ai demandé ou irais-je mais ils ne savaient pas, chaque jour c'était la même réponse jusqu'à quelques jours de la fin du camp. quelle organisation! Nous devions faire chaque matin de l’enseignement ce qui n’a pas été le cas tous les matins et ce qui au final représentait 6% de notre mission. L'après midi c'était l’animation avec les enfants ce qui est faux aussi, l’animation a du être faite deux fois voir trois après midis sur les deux camps le reste du temps c'était temps libre drague avec les togolais et glandouille. Si j'avais voulu faire autre chose que de l'éducation je serais venue au Togo en touriste or là on venait pour rien, attendre le temps passer je crois que c'est ce qu'on a fait le mieux, et regarder les togolais jouer au djembé.

    Les dortoirs mixtes étaient obligatoires : pourquoi étant une femme devrais-je dormir avec des hommes ? pourquoi une telle promiscuité ? personne n’a eu le choix et personne n’a pu changer. Au début ils disaient "on verra plus tard si tu veux changer" mais en fait rien pas de changement possible. Il me semble que cette promiscuité permettait de favoriser les éventuels flirts de l’association puisqu’il n’y avait pratiquement que des togolais et surtout des françaises étrange?!. Mais cela a été très gênant étant malade de devoir supporter ce manque d’intimité. Devoir se changer devant un type que vous ne connaissez pas ou aller le faire dehors en étant bouffée par les moustiques...
    Dans les papiers reçus avant le camp rien n'indiquait qu'on devait dormir avec des togolais, il était seulement inscrit "dortoirs".

    Sur le premier camp, nous avons bien mangé, l’eau potable nous était fournie aussi. Cette nourriture et cette eau était payée par nous et faisait partie des 220 euros donnés au responsable dès notre arrivée. L'animateur a fait son travail d'achat de nourriture. En revanche pour le même prix au deuxième camp, l’eau était plus rare et la nourriture aussi. On avait des planning repas à respecter envoyé par le président on a pas du tout fait les repas inscrits c'était de l'improvisation, parfois on attendait le retour de l'animateur jusqu'à 21h30 pour savoir le menu quand lui était au cyber à Kpalimé. Le matin nous avions deux pains pour 20 personnes et c’est très difficile de faire cours quand vous n’avez rien mangé. L’association était engagée à nous fournir la nourriture du premier jour de camp au dernier le 28 août. Mais cela n’a pas été le cas, de retour à Lomé le responsable a disparu chez lui estimant son rôle rempli : nous avons dû acheter notre nourriture, j’ai acheté l’eau en sachets et le papier toilette car malade et incontinente, je ne pouvais pas boire une eau non potable qui m’aurait encore plus rendue malade. L'animateur responsable de la nourriture n'allait à kpalimé que pour acheter quelques fois à manger en 3 semaines il a rapporté 2 fois des ignames et de la viande et du poisson séché, le reste du temps il allait à Kpalimé pour dépenser l'argent de l'association dans des cyber cafés, tchater avec des blanchettes sur le net ou sur meetic et badoo "5 filles de Lomé veulent te rencontrer"... vous voyez le genre. Il organisait ses plans cul via internet avec NOTRE argent, l'argent qui devait servir à l'association, à son but qui était LES ENFANTS ET LEUR EDUCATION. En dehors de ce que nous avons amené aux enfants rien n'a été reversé. Les yovo ont tout payé les togolais n'ont jamais dépensé un centime. Les fournitures ont été achetées par nous les cadeaux aussi.
    Alors où est le reste de l'argent apporté par les français?????
    Nous payons 220 euros plus les excursions donc cela revient à 350 euros sur un camp. 220 pour plus de 10 français : près de 3000 euros. La nourriture et l'eau coûtent en moyenne 50 euros par mois le logement quelques centaines, un peu comme une location d'un mois en bretagne quoi vu qu'on est en France et même avec une location exorbitante ou est les rest de l'argent?? On ne me fera pas croire que c'est les aller-retours pour les camp et pour l'aéroport qui sont chers encore moins la villa qui est payée par l'argent de 3 camps donc par une trentaine de volontaires. L'association se remplit les poches et ne reverse pas d'argent aux enfants, encore moins dans des fournitures.

    On appelle ça des bénéfices, et après on dit "association à but non lucratif" il semblerait que ces personnes saisissent mal le droit des sociétés français car les bénéfices d'une association doivent être réinjéctés dans l'association pour son FONCTIONNEMENT. En fait l'argent sert à payer les animateurs par une prime . Une prime de quoi? d'abus sexuel? une prime de vol et d'harcellement sexuel? oui les animateurs sont payés pour "bons services" et le reste revient à Jeudi pour réparer sa télé, sa moto, s'acheter des vêtements, et à la famille du président pour qu'ils puissent vivre au dessus de la moyenne locale.
    Cet argent pourrait servir aux uniformes des enfants, mais non.
    Pourrait servir à leurs fournitures, des livres de cours, mais non.
    A réparer leurs toits d'école, mais non.
    A réparer des bancs pour les écoles et des tables, mais non la télé de Jeudi et badoo.


    EDUCATION.

    Mon moment préféré.
    A l'école nous sommes par binômes. Le plus souvent on met des togolais avec des françaises histoire de faciliter les couples. J'étais au CP avec un togolais seulement alors que ces enfants ne parlent pas un mot de français. On en avait entre une 30aine et 80aine. Conclusion impossible de faire cours avec si peu de togolais pour traduire. Pourtant l'association le sait mais elle ne fait pas d'effort. A notre retour on reçoit une sorte d'enquête de satisfaction ou l'on met qu'il faut largement plus de mains togolaises pour les classes de CP. Or les nouveaux camp sont déjà en ligne et les chiffres n'ont pas changé c'est toujours 12 volontaires français et ce ne sera pas suffisant. Merci de votre attention c'était pourtant écrit noir sur blanc pour ne pas faire de jeu de mot.
    Les togolais ont une éducation spéciale basée, encore sur la subordination et la violence. On doit se familiariser avec l'usage du bâton c'est difficile mais parfois nécessaire et parfois totalement inutile. Les togolais partent du principes qu'ils sont tous intelligents et qu'en les battant ils apprendront. FAUX.
    Deux fois nous avons fait remarqué aux togolais qu'il y avait des handicapés mentaux dans les classes. Quand on a 16 ans et qu'on est en CP avec une malformation faciale un problème d'élocution et d'émancipation pas de questions à se poser on en voit en France ils sont dans des structures. Or non en Afrique il n'y a pas d'handicapés pour reprendre les mots d'une togolaise si on les bâts ils finiront par apprendre. Dans ce cas le dialogue est nul.
    Autre exemples nous avions 3 élèves qui ne dépassaient pas le premier quart de l'alphabet écrite au tableau. La première n'écoutait rien après l'avoir prise seule et l'avoir punie elle a parfaitement appris son alphabet et n'a plus discuté en classe. Le deuxième était trop petit et s'était retrouvé en CP2 par erreur donc il est allé en CP1. Le troisième n'y arrivait toujours pas, alors l'animateur l'a isolé, l'a frappé lui a fait faire des exercices épuisants pour le punir et encore des coups de bâton, l'enfant pleurait mais il continuait et cela pendant une heure dans la cour de l'école aux yeux de tous. J'ai du lui sommer d'arrêter j'ai repris l'enfant dans la classe, il a fait une pause je lui ai donné un bonbon et quand il a eu fini de pleurer nous avons repris l'alphabet non en visuel mais en oral et il a très bien réussi. Cet enfant Sakibou avec un strabisme grave et ne voyait rien, il n'écrivait jamais sur les lignes et ne savait pas écrire. Moi même j'ai des problèmes de vue et je lui ai prêté mes lunettes pour voir et il a réussi pour la première fois à écrire un A. Alors quel est l'intérêt de l'acharnement de la sauvagerie de la torture de l'animateur alors que ces enfants on seulement besoin de soins médicaux.

    Les togolais qui nous encadrent sont censé être plus occidentalisé comme ils ont fréquenté beaucoup de français sur les camps mais refusent tout dialogue l'idée d'anormalité leur fait horreur.
    En parlant d'anormalité sur un camp nous avions un volontaire français homosexuel nous avons voulu en parler aux togolais pour voir leurs réactions et ça n'a pas loupé "c'est sale, c'est inhumain, c'est contre nature, il faut s'est débarrasser à la naissance..." nous étions 3 français à connaître ses orientations sexuelles et nous ne l'avons jamais divulgué compte tenu des réactions excessives que pouvaient avoir les togolais.

    En réalité sur le camp nous n'avons pas fait cours, jamais une matinée n'a été respectée, structurée soit parce que le binome s'en foutait, soit parce que l'animateur venait exciter les élèves de la classe pour les faire crier et il était après impossible de reprendre le travail dans le calme. Les togolais se fichaient des cours pour la plupart, certains désertaient même leurs classes il laissaient leur binome tout seul rentraient chez eux parce qu'ils habitaient dans le village. Alors la motivation sans l'aide d'un traducteur c'est difficile...

    A chaque fin de camp une remise des prix est faite. Le pire moment du camp, Les prix sont distribués aux plus sérieux, à ceux qui ont des bonnes notes. Mais s'il y a une personne de la famille des togolais du camp alors vous pouvez être sûr qu'il aura le plus de prix même étant le plus mauvais élève. Les togolais méprisent les enfants à cette remise des prix alors qu'il faut les comprendre, ils ont devant eu des objets qu'ils n'ont pas chez eux alors ils se battent entre eux pour les avoir. Les togolais et l'animateur en particulier trouvent ça très drôle ils ont l'impression d'être les chefs qu'on suit partout pour avoir un bonbon. Alors leur grand jeu était de lancer des bonbons dans la foule d'enfants pour les voir se battre violemment tout en s'en réjouissant et en s'en amusant. A oui nous venions pour aider les enfants et faire de l'humanitaire si vous l'aviez oublié.

    Un jour un enfant mâle a vomi dans la classe, l'animateur ne s'est pas sali les mains à ramasser au contraire il est allé chercher une FILLE pour nettoyer alors que nous français pouvions le faire et pourquoi une collégienne devrait interrompre sa leçon pour un vomi qui n'est pas le sien; "parce que c'est une femme, elle a l'habitude, c'est son travail".

    Au premier camp nous avions une "corvée d'eau" à exécuter tous les 3 jours. Parfois nous ne le faisions pas donc l'animateur allait chercher des élèves du collège pour faire la corvée à notre place mais ces élèves rataient des cours donc quelle est l'utilité d'embaucher des élèves qui font notre travail alors que nous venons pour les aider.
    A l'issue de cette corvée d'eau l'animateur nous demandais de les payer, c'est normal 2000 par français mais jamais nous n'avons eu le droit de leur donner l'argent car l'animateur venait du village ou nous enseignions et il devait "faire sa réputation et être respecté" donc il leur donnait l'argent pour paraître comme un riche, un chef de village.

    BLANCHES;

    Avant de partir nous avons une "charte" à signer. Un bout de papier faisant croire que l'association est sérieuse et établit des règles. Côté togolais ils ont aussi une charte mais l'article 1 c'est dixit une togolaise "je ne viens pas sur le camp pour trouver une française". Vous allez voir comme ce bout de papier leur donne bonne conscience alors que tout est faux et l'article 1 est violé par TOUS LES TOGOLAIS.

    A notre arrivée la chasse était lancée les togolais ont commencé dans les premiers jours à prendre les françaises à part et à leur dire "je t'aime viens avec moi, tu es la femme de ma vie...". Assez bizarre d'emblée alors qu'on vient pour de l'humanitaire. Ils ne cessaient pas il continuaient jusqu'au harcèlement.

    Les togolais vous sortent un discours "pas de drague sur le camp" surtout le responsable Jeudi. Mais Jeudi après son beau discours a été le premier à s'enfermer dans un dortoir pour y pelotter une blanche. En réalité le responsable était un rabatteur de blanches pour les togolais; le président quand à lui suivait les épisodes de couples et de cul par les appels que lui faisait le responsable mais pour ce qui était du fonctionnement du camp et du dysfonctionnement il ne parlait de rien. Ainsi voici la véritable mission que nous avions; être casées avec des togolais pour leurs rêves de France et d'immigration comme l'ont si justement dit l'animateur et son cousin. Les blanches dans tout cela ce ne sont que des moyens de quitter leur pays il n'y a pas de sentiment la dedans c'est purement calculé.

    Voici le témoignage d'une française partie en 2008:

    " oui pour nous aussi les dortoirs étaient mixtes, il fallait s'arranger pour laisser les couples seuls dans certains dortoirs, il leur fallait de l'intimité... alors on se regroupait. Un togolais n'arrêtait pas de me faire des avances c'était insupportable, j'en avais marre il disait "détends toi c'est la timidité" mais j'avais déjà quelqu'un en France et je ne venais pas pour ça j'en avais vraiment super marre. Quand il est venu dans mon dortoir il a négocié pour être à côté de moi j'étais déjà endormie car j'étais exténuée il a commencé à me carresser je lui ai dit d'arrêter tout de suite il attendait quelques instants et recommençait pensant que j'allais finir par dire oui. J'en ai parlé aux autres togolais pour lui dire d'arrêter et vous savez ce qu'ils ont fait ils lui ont dit de s'y prendre autrement, de changer sa technique de drague "il y a une certaine technique de drague". Comme ci cela marchait à chaque fois j'aurais aimé croire à une blague mais non, heureusement 3 semaine ce n'est pas long. Franchement tu vois pour moi c'était du harcèlement moral d'abord et après physique j'en avais marre d'entendre françaises filles faciles. Mais".

    Sur mes camps certaines françaises refusaient mais les togolais s'accrochaient, tant qu'un autre togolais n'avait pas réussi à prendre la fille blanche ils continuaient sur la même sauf si un autre lui passait devant.
    Une fois qu'ils étaient tous "maqués" il y avait moins de problèmes. Sur le premier camp il y avait quelques couples dont le mien j'étais avec l'animateur parce que pour moi la distance n'était pas forcement un problème j'aime l'adage "quand on veut on peut". Mais cela a vite dégénéré quand j'ai compris ce qu'il voulait. Les togolais n'ont pas du tout été tolérants. Sur le premier camp il y avait à côté de la maison une pièce avec un lit. Les togolais s'échangeaient la clef le soir pour y sauter leurs blanches à tour de rôle. Malheureusement cela est vite parti en abus sexuel... mais on a du rien dire c'était en dehors du camp et non perdu c'était pendant le chantier donc en rapport avec le camp.

    sur le deuxième camp, les togolais ont été tout de suite lancés aucun togolais ne faisait exception pour se faire une blanche du camp même à l'extérieur. Un week end le groupe est parti dormir à Kpalimé dans un hôtel la répartition des chambres n'a pas été faite tout de suite ce qui était étrange personne n'a pu savoir pourquoi. Arrivés à l'hôtel on a très vite compris pourquoi: les togolais ont tous choisi une blanche pour dormir avec eux. Certaines ont refusé les autres accepté et étant plus de françaises que de togolais s'ils avaient un refus ce n'était pas grave il choisissaient une autre blanche par substitution. Etrange soirée étrange idée que l'hôtel pour faire hôtel de passe.

    Moi j'étais avec l'animateur mais dans la soirée il est parti avec des blanches étrangères au groupe a qui il a donné l'adresse de l'hôtel de passe. charmante démonstration de l'honneur et du sérieux de l'association.
    Les choses ont vite dégénéré l'animateur considérait que j'étais sa chose, il envoyait des françaises me dire "D t'attend dans le dortoir" sous entendu va te faire baiser. Je n'y allais pas. Le responsable de l'association, son oncle m'a dit au début du camp toi tu dors avec D. Je ne voulais pas j'ai choisi un dortoir avec des membres du groupes la mission avant tout. Je m'en prenait plein la figure je devais me montrer digne de lui n'importe quoi on se serait cru au XVIIIè alors que lui au premier camp avait une double relation avec une togolaise V et qu'en plus lors de ses sorties il ne manquait pas une occasion de rajouter des femmes... polygamie au togo et oui je l'ai même vécu! Un jour j'ai laissé mon groupe de cuisine au déjeuné car j'avais trop de sang et j'était donc souillée je suis partie me laver et me changer et une togolaise n'a cessé de me le reprocher sous prétexte que j'étais avec l'animateur je n'en faisais pas une et pourtant hormis cette fois j'ai TOUJOURS aidé toujours je préférais même remplacer les gens pour qu'ils se reposent personne ne pourra me reprocher mon implication dans la vie du camp. A la différence de l'animateur j'aidais et je savais ce qui se passait qui était malade qui faisait quoi.


    CAMP/ EXCURSSIONS:


    Les excursions ne sont pas prévues dans le prix or ce qui n’est pas prévu non plus c’est que nous devons payer pour les togolais. A cela le président a répondu « rien ne vous y oblige » certes mais quand on ne parle pas la langue, et qu’on ne connaît pas le pays on est obligé de payer pour eux car sans cela on ne pourra pas sortir... malin le petit. Les togolais n'ont jamais payé leurs excursions à par l'animateur qui se paye son excursion avec l'argent de la caisse donc l'argent des yovo au final.
    Les excursions c'est "le bon vouloir de l'animateur" donc il choisit pour nous.
    Un jour on est allé visiter la Maison des esclaves on a été reçu comme des petits colons, petits enfants d'esclavagistes. On a payé une fortune pour être insultés et entendre parler en éwé parce que "c'est à vous de faire des efforts et d'apprendre notre langue, on est plus colonisé maintenant il y en a marre" un bel esprit le petit Joel. Et on a eu le droit à "et après je vous raconterai ce que faisaient les colons blancs aux femmes noires avant d'embarquer sur les bateaux". Encore du bel esprit et de l'intelligence puisqu'ils confondent toujours esclavage et colonisation et pour la traite des noirs ce n'était pas la France qui avait le Togo... De l'argent dépensé pour nous faire insulter de sales racistes, de violeurs de blanches au XIXè siècle. En revanches les togolais ont été ravis de ça aucun n'a trouvé ça déplacé... merci l'animateur pour cette charmante visite.

    TOGOLAISES:

    Ce que j’ai subi la-bas et ce que j’ai vu ne respecte et ne défend aucun de ces droits. Les togolaisES présentes sur les camps étaient traitées comme des esclaves à devoir faire la cuisine pour tous car nous français ne savions pas utiliser leurs ustensiles. Le responsable n'en fichait pas une il était toujours dans son siège à dévisager les gens et quand il se levait c'était pour dire "J à la cuisine, dépêche toi". Un jour, j’ai demandé à une togolaise d’aller se reposer pour ne pas qu’elle fasse la cuisine elle a eu des problèmes quand les togolais l’ont vu absente à la cuisine. J’ai du avouer que c’était moi qui lui avait dit de partir que c'était pour qu'elle se repose car elle faisait toutes les tâches. Ces togolaises sont des femmes merveilleuses qui étaient devant nos yeux déshumanisées, ridiculisées, rabaissées. J’ai un autre jour répondu à un togolais qui m’a menacée en ajoutant « aucune femme ne m’a jamais parlé comme ça », le dilemme concernait un verre de coca…
    Et dans sa présentation l'association se dit pour l'émancipation des femmes, l'autonomisation je ne sais plus quelle bêtise alors qu'ils ne sont toujours pas sorti dans cette association du schéma femme à la cuisine et à la vaisselle les togolais n'aidaient pas souvent surtout au second camp il n'aidaient jamais pour certains alors qu'ils étaient beaucoup plus occidentalisés. Ils n'avaient pas trop de problèmes d'argent, étaient au courant des derniers disques des célèbres rappeurs, tournaient des clips, regardaient des séries télé américaines. Mais non côté égalité des sexes on était loin.

    ARGENT:

    Les blancs nous avons un statut particulier en Afrique qui répond à l’adage modifié en français « le blanc c’est de l’argent ». Sans cesse on nous demandait de l’argent ou les togolais nous demandaient nos affaires. Au retour du camp, on m’a pris mon matelas pneumatique et un sac destiné à un enfant sans mon consentement: l'animateur considérait que comme des blanches lui avaient donné des affaires il pouvait prendre les miennes car je lui aurais donné de toutes façons. et bien non j'en avais besoin et le sac était pour un enfant je l'avais laissé à Kpadapé pour le chef du CDV l'animateur l'a volé avec d'autres affaires pour les enfants.

    On vient avec des affaires pour les enfants, on laisse plein de choses et elles sont volées par les organisateurs de l'association c'est n'importe quoi. Cette association est un mensonge et les enfants sont un prétexte. En réalité les togolais sont là pour se faire du bénéf, draguer des blanches pour tester notre naiveté et obtenir un mariage blanc après car ils n'ont eu de cesse de répété "on va se tirer de se pays on va aller en France il y a en marre de ce pays". OK et nous dedans on est les passeurs, et les banques en plus puisqu'on gobe tout ce qu'ils nous disent on est manipulé ils font semblant de pleurer grossissent leur situation pour attiser notre pitié et récupérer de l'argent.
    2 exemples:
    - un togolais pleurnichait se sentais très mal parce qu'il n'avait plus un sou pour son essence. Alors avec une française on lui a passé 2000 pour un plein. Il a interdit de le répéter mais Dieu nous le rendrait. Et le soir avec la langue bien pendue on en a parlé aux autres français et là chacun s'est aperçu qu'il avait reçu de chaque français à une exception 2000 sachant qu'on est 10 français... bonne affaire.

    - l'animateur pleurait tout le temps pour ses études "je vais mourir je ne peux pas m'inscrire le papa ne veut pas m'aider je n'ai aucun ami. Le camp m'a ruiné toutes mes économies de nombreuses années y sont passé" super triste alors comme des idiotes deux françaises ont payé ses frais d'inscription, en double car elles ne savaient pas que l'autre avait payé et ce qui est amusant c'est qu'au Togo les frais coûtent le même prix qu'en France.... et bien non c'est une façon d'empocher plus. L'animateur n'a rien dépensé de sa poche, il avait l'argent de la caisse qui réunissait les 220 chacun des yovo mais c'est une sorte de cinéma de manipulation qui marche très bien sur les camps.

    A côté de cela certains n'ont pas envie de pleurnicher devant les français.
    Ils préférent voler. Nous laissons nos affaires dans les dortoirs pour se laver, pour aller pisser. Et le lendemain on s'aperçoit qu'il manque de l'argent. A la banque on nous a donné beaucoup de gros billets alors le but était de se débarrasser des gros billets pour avoir des pièces et des billets de 1000/2000. Les togolais pensent (si je lui vole un billet de 10000 elle le saura donc je vais lui voler un billet de 2000 elle en a plein). Malheureusement on fait aussi les comptes, et on est pas cons.
    Le président de l'association a déclaré s'il y a des vols c'est forcément les enfants. Or on fermait a chaque départ la maison, aucun enfant n'est jamais rentré à l'intérieur jamais jamais jamais. On savait tous entre français que c'était les togolais qui nous volaient, des petites sommes certes mais cela reste du vol QUAND MEME.
    . Car comme j’étais blanche je n’en avais pas besoin ?? Les vols étaient courants, sachez que le vol est puni en Afrique sauf si l’on vole un blanc on dirait.

    Enfin je pourrais conclure en disant que le responsable a dressé un portrait des françaises plus que rabaissant (et oui JEUDI si tu lis ce message rappelle toi de cette soirée où on cuisinait à Kpadapé avec 4 témoins tu nous regardais cuisiner bien sur tu ne voulais pas te salir... )Pour lui nous ne sommes que des putes que les noirs peuvent facilement se faire et il déteste notre pays l’ayant affirmé un soir "je n'aime pas la France". J’ai été considéré comme un morceau de viande qui avait beaucoup d’argent parce que j’étais partie avec air France... On m’a même demandé en mariage, (la famille de l'animateur du genre si tu reviens vite on peut s'arranger pour les papier plus vite pour que D l'animateur vienne plus vite avec toi en France... ca veut dire quoi ça???) mais comme j’ai refusé j’ai été traînée dans la boue par les responsables de l’association étant parents du togolais. Et oui dans l'association ils ont presque tous un lien de parenté mais chut il ne faut pas le dire.
    C'est du népotisme et rien de plus, c'est un honneur de travailler dans cette association pour un togolais car c'est un peu le sauf conduit pour la France. Ils s'imaginent qu'on est tous prêts à les épouser ou à être baisées comme des vulgaires morceaux de viande.

    Filles faciles, filles faciles c'est ce que nous avons le plus entendu mais un couple c'est à deux alors si les françaises acceptent les togolais aussi et comme ils ont tous sauté sur les blanches dès notre arrivée il faut renverser cette phrase car au final ce sont eux les hommes faciles.

    A mon retour je n’ai eu aucune nouvelle du responsable. Il n’a jamais cherché à savoir si j’étais bien rentrée et si j’allais bien pareil pour les autres français. C’est moi qui l’ai appelé bah oui c'est vrai qu'on est tous illimité pour le Togo, mais je m'inquiétais. De même pour le président en France j’ai attendu qu’il appelle pour lui parler des problèmes et j’ai du l’appeler. Il m’a rappelé il y a peu de temps pour m’insulter et me dire que mes problèmes de santé sur le camp il n’en avait « rien a foutre ». Ils trouveront toujours des blanches pour partir alors mes problèmes n’ont aucune importance. Il n'a rien voulu écouter il a préféré défendre le mauvais côté ce qui justifie mes messages sur les forums.

    SITE.

    si le site de l'association qui ne laisse rien transparaître de mauvais: vous trouverez des témoignages biens cernés de françaises fiancées à des togolais ou en union libre pour le moment ou concubinage à distance mais vous ne trouverez en aucun cas le mien ni celui des personnes rapatriées ou consternées de mes camps et anciens camps. J’ai économisé pendant deux longues années pour pouvoir faire de l’humanitaire et voilà ma récompense. J’ai été respectueuse, mais je ne l’ai pas été en retour ; j’ai toujours aidé sur les camps et voilà ma récompense. Qu’elle soit d’une quelconque couleur et de n’importe quel sexe et qu’importe son passé personne ne mérite de souffrir sans soins comme je l’ai été, personne ne mérite d’être traité de femme facile pour sa seule couleur de peau.

    Maintenant je conserve beaucoup de problèmes de santé qui m'ont empêcher de vivre ma vie comme elle l'était avant. Ma vie ne sera jamais plus comme avant même avec l'aide des médecins. Car même en France pour répondre à une togolaise on ne soigne pas tout ce n'est pas le paradis et ils l'oublient souvent.

    A mon retour j'ai consulté 5 spécialistes: dont un gynécologue qui m'a demandé si j'avais été victime d'un viol au Togo. J'étais en couple donc c'est difficile de dire viol et les preuve à part son compte rendu et les bouts prélevés ne permettent rien. On nous a dit "c'est la culture" tout l'été et c'est aussi ce que je me disais, l'abus sexuel c'est leur culture c'est leur façon d'être avec les femmes mais non en fait il n'est pas question de culture dans tout ce que nous avons subi.

    Cette association doit être boycottée car elle profite des blanches et de leur argent et n'aide pas les enfants et cela vaut pour toutes ses actions. Elle aide au début pour paraître fiable comme au début une française a vu un médecin mais comme ca avait été cher pour le responsable de la ramener à lomé soit disant alors moi à Kpadapé il ne voulait pas perdre d'argent à m'y emmener.

    Alors association humanitaire? non illicite oui, frauduleuse oui, arnaqueuse oui, voleuse oui...

    Fuyez là.

    Mais attention certains camps se sont bien passé notamment ceux où il y avait plus de togolaises! on se demande pourquoi et parce que les togolais ne cherchaient pas plus que ça les blanches. Certains animateurs ont très bien rempli leur rôle il n'y a pas eu de débordement mais il y a toujours sur chaque camp des problèmes seulement ceux qui en parlent sont rares même après ce qu'ils ont vécu. Je ne répondrais probablement pas aux réponses de ce mail s'ils viennent de personnes extérieures qui n'ont pas été sur ces camp, je veux dire par la le président qui était en France et n'a pas idée des choses qui se sont passées sur le camp. Il s'est juste contenté de demander les mails de règlement de compte avec l'animateur qui s'est bien sur fait un plaisir de tronquer les mails et d'envoyer que ceux en sa faveur. Au passage la lecture de mails sans le consentement de celui qui les a écrit est une violation de la vie privée.
     
  18. Vero28

    Vero28 Nouveau Membre

    Inscrit:
    20 Mars 2011
    Messages:
    1
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    Canada
    Pensez plus loin que votre nez avant de vous plaindre

    Je reviens tout juste du Togo et je suis choqué de voir tant de monde parler contre les associations Togolaise comme si on les mettaits tous dans le même bateau.

    Dire que vous avez eu une mauvaise expérience c'est une chose, mais critiquer toutes les associations sur une seule expérience, ça ne va pas dutout. De plus, il faut aussi se demander quel démarches avez vous pris pour trouver l'Association avec qui vous êtes parti.

    Des escroc, des voleurs, il y en a partout dans le monde, alors il faut agir en conséquence et faire les recherches nécéssaire pour s'assurer de ne pas se faire avoir. Si vous n'avez pas fait votre travail, et bien ne venez pas vous plaindre ensuite.

    Je ne sais pas si vous réalisez, mais on parle d'un pays extrèmement pauvre, un pays que la France a pié, un pays qui est en mode survit constemment, un pays qui est laissé à lui même, qui n'a aucune ressource pour s'en sortir même pour ceux qui sont super intelligent, super ambitieux... et vous êtes choqué de vous rendre compte que CERTAINE association pourrait essayer de profiter de la sitaution!?!? Voyon donc!! si je serais à leur place, je ferais sûrement pire qu'eux!!!! mais réalisez vous que vous parler d'Escroc pour un montant de 170 euro?!?!? non mais on se calme les francais!! Savez vous que le salaire moyen d'un togolais est de 400 euro par année!!! et vous en faite combien vous dans votre année hein!?!? Combien de luxe vous vous payer dans votre année hein?!? Vous vous plaignez pour un vol de 170 euro quand vous en dépenser plus en cigarette par mois, qui vous pourri la santé!!! Vous êtes pitoyable!!!

    Je n'ai rien contre le fait d'aviser les gens qu'il y a des associations frauduleuse, de les informer de toujours bien se renseigner avant de partir, car c'Est normal qu'on ne veut pas partir avec un coeur pour aider et finalement ne pas être utile à rien. Mais ça reste qu'il ne faut pas mettre toutes les associations dans le même bateau, il faut au moins terminer votre message en disant qu'en se renseignant comme il le faut vous trouverez tout pleins de bonne association qui vous acceuilleront à bras ouvert, qui se démèneront pour vous, qui vous ferons vivre une expérience unique tout en aidant la population avec les connaisance que vous avez.

    Arrêtez aussi de dire que des chantiers de 3 semaines ça ne vaut rien. STOP!!! Si quelqu'un n'a que ce temps de vacance dans son année avec son travail et qu'elle a à coeur de le passer au Togo avec les démunis plutot que d'aller se faire dorlotter dans un hotel 7 étoiles et bien c'est déjà GROS!! Même si en bout de ligne tout ce qu'elle fera c'est de donner un peu d'amour aux orphelins en étant présente avec eux et bien se sera toujours ça de plus! Et si elle arrive seulement à monter un mur d'une école et bien les prochains bénévole de 3 semaines monteront les autres murs et les prochains monteront le toit et les prochains viendront enseigner, ainsi de suite et voilà qu'on fini par arriver à faire de grande chose avec les moyens de chacun. Et puis même cette personne qui partirais un petit 2 semaines par pure curiosité, pour vivre une simple expérience, et bien qui sait, se sera peut-être ce 2 semaines là qui la fera réaliser qu'elle a envie de donner sa vie pour l'aide humanitaire, qu'elle aura envie d'investir gros pour aider. CHAQUE PETIT GESTE À SON IMPORTANCE. Même pour ceux qui seront revenu sans rien accomplir, mais qu'ils auront quelques photo de la réalité du Togo et bien il toucheront peut-être le coeur de quelqu'un d'autre qui aura vraiment envie de s'investir à fond. ARRËTER DE JUGER ce que les gens font.

    Pour ma part, je suis parti au Togo cette hiver avec mon copain pour livrer un conteneur de 40 pieds de matériels que j'avais ammassé au Canada pour les démunis. Je ne connaissais rien du Togo, alors j'ai dû me faire des contacts pour qu'on m'aide à me trouve un logement, des camions pour faire la livraison, faire sortir ce conteneur du port sans taxes, faire la livraison dans les villages, etc. Je me suis donc bien renseigner, j'ai pris contact avec plusieurs associations, j'ai eu des références du Canada, etc. J'étais consciente que mon conteneur serait très très envier par les Togolais et que je devais faire attention pour ne pas me faire avoir et perdre le controle de se container. C'est pourquoi j'avais des plans B pour les associations, j'Avais des dizaines d'associations en contact, avec différent projet à pouvoir travailler dessus au cas où ça tournerait mal avec les premières.

    FInalement, pour notre arrivé à l'aéroport nous avons été acceuilli par 10 personnes qui m'ont apporté à mon superbe logement, même honteusement trop beau pour un prix très raisonnable que j'Avais payé À DISTANCE 1 mois d'Avance. On m'a trimballer un peu partout, du sud jusqu'au nord pour du tourisme et identifier les villages démunis qui pourrait recevoir le matériel que j'apportais. Ils ont été disponible pour nous 24 sur 24, on m'a aidé dans toute les démarches pour la sortie du conteneur et la fameuse exonoration de taxes, ce qui a été une mission périeuse, mais réussi, car nous l'avons sorti SANS LA MOINDRE CORRUPTION. On nous a aussi aidé à livrer le matériel dans les villages, orphelinat et centre médico-sociales.... tout ça sans me demander d'argent!! et en nous cherchant toujours les meilleurs deal pour les voitures, hotel, etc. JE parle ici de l'Association Echo de la jeunesse-TOgo

    J'ai eu la chance de rencontrer d'Autre association tel que A2VA-Togo, AHJV-Togo et Graine de soleil qui sont tous des personnes super! Je peux prouver leur dévouement pour leur pays parce que j'ai vu les orphelinats ou autre centre qu'ils soutiennent J'ai rencontré les responsables de ces centre qui approuve qu'ils recoivent de l'aide de ces associations. J'ai rencontré les bénévoles de France et Québec qui travaillaient avec eux et qui vivaient une expérience génial et qui se sentait utile. J'ai vue les conditions de vie de certains membres ou présidents et je me demande comment peuvent-il donner autant pour leur pays quand eux même n'ont même pas ce que nous appelerions essentiel! de l'eau directement à la maison, un véhicule pour se déplacer, etc.

    Alors sur 4 associations que j'ai rencontré, les 4 étaient tous super, alors c'est déjà de bonne statistique. DOnc SVP arrêter de rabaisser ces petites asociations qui essaient de se démener pour leur pays. Même si les togolais décidait de se créer une association en premier lieu pour légèrement mieux vivre en aidant un minimum leur peuple avec l'arrivé de bénévole, il y a quoi de mal là-dedans? L'important c'Est qu'ils arrivent tous et chacun à faire une petite différence et ensemble ils arriveront à faire de belle grande différence pour leur pays. Et puis, vous pensez que les présidents de grosse association canadienne et francaise ne se font pas d'argent eux?? Ils se permettre un beau gros salaire avec grosse voiture de luxe, de grose maison et paye le gros salaire à leur employés, au lieu de redonner aux démunis, au lieu d'aider ces petites assocaition à grandir et pouvoir faire de plus grand projet.

    Et vous osez venir perdre votre temps à dénigrer ces petites association qui se font un petit 20 euro sur votre dos ou 150-200 euro si vous avez tomber sur une association mal honnête.

    Commencer dont à mettre vos énergie à faire sortir du placard ces grosses association / ONG qui font des millions sur le dos des démunis. Là au moins vous aurez une raison de chialer!!
     
  19. chrispopof

    chrispopof Membre

    Inscrit:
    11 Août 2010
    Messages:
    87
    J'aime reçus:
    1
    Localité:
    france
    Je vous conseille cette interview de deux personnes parties au togo dans le cadre d'un voyage solidaire :
    Interview-volontariat-togo
     
  20. Elvira Maxou

    Elvira Maxou Nouveau Membre

    Inscrit:
    27 Mars 2016
    Messages:
    1
    J'aime reçus:
    0
    [bonjour Eolia!!!!
    Je pars toute seule au Togo avec jcm Togo, j'aimerais bien savoir les assos arnaques que tu as pu découvrir qu'existe.

    Merci bcp de ton aide!!!

    Elvira

    QUOTE="eolia, post: 56432, member: 25246"]Bonjour,

    Je m'appel Eolia Matéo-Mas, je suis française et ai vécu une mauvaise expérience au Togo avec une assocition dite humanitaire.

    J'étais partie pour 4mois au Togo, et je me suis retrouvée dans une situation qui a fini par être dangereuse pou moi. En effet, la dite association avec qui je suis partie, m'a dès mon arrivée harcelé sexuellement, puis moralement, car je voulais savoir comment avait été utilisé l'argent des frais d'inscription que j'avais donné, comprendre pourquoi rien n'avait été organisé pour mon arrivée, pourquoi je me retrouvé envoyé dans une autre associaiton, pourquoi au dernier moment sans être prévenu a l'avance tout avait changé par rapport à l'organisation de la mission, .........., résultat des comptes j'ai fini par être en danger, puisque j'ai été enfermé dans une chambre, on ne faisait que m'insulter du matin au soir, et j'ai même été agressé physiquement, car je refusais de sortir avec le président.

    Bref une histoire horrible mais bien réel. Après cette mésaventure, j'ai décidé de quand même rester au Togo et de voir d'autre association, et j'ai malheureusement constaté qu'il y a beaucoup d'associations qui sont des arnaques pur et dur. J'ai même aider par la suite des belges et un français a sortir d'une mauvaise situation.

    Depuis mon retour je me bat pour faire fermer l'association avec laquelle j'ai été, mais cela est très dur.

    Un seul conseil, et je suis désolée de parler ainsi, ne pas partir avec des associations locals, surtout pour vous mesdames, car c'est vraiment très dangereux. Je conseil fortement de partir avec une association française oeuvrant au Togo.
    J'ai plusieurs adresse si cela peut vous intéressez.

    Je tient a remercier Michael l'administrateur, pour son questionnement fort utile sur les anarques au Togo.

    Cordialement

    Eolia Matéo-Mas[/QUOTE]
     

Partager cette page