1. Attention, si votre ancien mot de passe ne passe pas, vous devez faire une demande de régénération du mot de passe en cliquant vous avez oublié votre mot de passe ? sous la fenêtre de connexion.
    Rejeter la notice

Carte du Laos et quelques informations

Discussion dans 'Laos' créé par e-Voyageur, 1 Octobre 2005.

  1. e-Voyageur

    e-Voyageur Membre Pilier

    Inscrit:
    29 Mai 2004
    Messages:
    6 844
    J'aime reçus:
    4
    Localité:
    Paris - France
    Carte du Laos
    [​IMG]

    Drapeau
    [​IMG]

    Quelques informations
    - Superficie : 236 800 Km²
    - Population : 5 000 000 habitants
    - Langue officielle : lao
    - Capitale : Vientiane

    :ico_inf: Pour en savoir plus : Guide voyage Laos
     
  2. Minh

    Minh Membre Pilier

    Inscrit:
    4 Octobre 2005
    Messages:
    441
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    Hanoi - Vietnam
    Laos

    J'ai trouvé un article tres utile pour les voyageurs qui veulent faire un voyage au Laos - Pays de million d'elephants:

    Politique :
    Depuis 1975, le pays est une république démocratique populaire calquée sur la République socialiste du Vietnam. Le Parti Révolutionnaire du Peuple Lao est l'organe central qui dirige le pays.
    Le Laos est divisé en 16 provinces, chaque province rassemblant plusieurs districts.

    Hébergements :
    L'infrastructure hôtelière du laos n'a rien de commun avec celle de la Thaïlande voisine. On trouve des hôtels confortables, voire même de qualité supérieure à Vientiane et Luang Prabang. Certaines grandes villes comme Savannaket, Phonsavan, Houessay ou Pakse peuvent offrir une qualité d'hôtellerie correcte. Les autres grandes villes : Luang Namtha, Oudomxay, Phong Sally, Samneua, Attapeu,… ne présentent que des hébergements très moyens. En dehors de ces villes importantes, l'hébergement de type classique est inexistant. Cependant, accompagné d'un guide, il est toujours possible voire intéressant de dormir dans les huttes abritant les villageois qui vous offriront volontiers l'hospitalité traditionnelle.

    Nourriture :
    La cuisine lao est assez proche de la cuisine thaïlandaise par l'emploi de nombreuses herbes et ingrédients parfumés. Il est à noter, cependant qu'elle est nettement moins épicée. En outre, vous trouverez dans les grandes villes de la cuisine française, chinoise ou vietnamienne.
    Si vous êtes amateur d'expériences gastronomiques, votre voyage loin des agglomérations vous comblera. Vous pourrez essayer de nombreuses bizarreries : porc-épic, serpents divers, chauves-souris ou sang de buffle coagulé. Si ces pratiques culinaires ne vous tentent pas, vous pourrez trouver partout une nourriture à base de riz (khao nhyao), de poulet, de canard, de poissons divers, de buffles, de porc et de légumes variés.

    Voies de communication :

    A l'exception de 2 ou 3 grands axes, les routes ne sont pas asphaltées. L'état général, particulièrement pendant et immédiatement après la saison des pluies est mauvais. Les cours d'eau sont généralement navigables et il est relativement facile de trouver des bateaux ou pirogues pour aller d'une ville à l'autre. Il peut cependant arriver, en période de basses eaux (Mai/Juin) que certains tronçons de rivières soit impraticables.

    Moyens de locomotion :
    Le bus :
    Le moyen de transport le plus courant au Laos. Mais il ne faut pas s'attendre à trouver des bus aux normes occidentales. Les meilleurs bus circulent entre Vientiane- Luang Prabang-Oudomxay-Luang Namtha , entre Vientiane et Savannaket, Vientiane et Pakse. Le niveau de confort correspond à ce que l'on trouvait chez nous il y a 30 ou 40 ans. Partout ailleurs, les bus sont soit des camions bâchés et pourvus de bancs en bois, soit de petits pick-ups à l'arrière desquels on entasse passagers, marchandises et éventuellement animaux. Compte tenu de l'état du réseau routier, goudronné uniquement entre les très grandes agglomérations, les voyages en bus sont souvent pénibles.

    L'avion :
    Le moyen le plus rapide et le plus confortable, même si certains avions desservant des villes de moyenne importance sont quelquefois surprenants.

    Le bateau :
    Un des moyens de transport les plus pratiques. Le Mekong et ses différents affluents sont en effet navigables la plus grande partie de l'année. Cependant les bateaux rapides (petites embarcations thaïlandaises équipées d'un moteur de grosse cylindrée) coûtent chers aux touristes (les touristes avec leurs longues jambes et leurs gros bagages prennent la place de deux ou trois laos). Les bateaux lents, grosses péniches réaménagées de façon approximative pour le transport de passagers, n'offrent la plupart du temps qu'un confort sommaire. C'est souvent une grande expérience, particulièrement en période de basses eaux, que de prendre une pirogue pour se rendre d'une ville à l'autre. La maîtrise dont font preuve les conducteurs pour franchir des rapides assez difficiles, à bord d'engins sommaires et peu maniables, est étonnante.

    Fêtes :
    La nonchalance proverbiale des laos n'a plus cours lors des fêtes (boun) qui parsèment le calendrier laotien. Outre les grandes fêtes communes à tout le territoire, vous pourrez assister à de nombreuses manifestations propres à une région ou un village. Généralement, à l'occasion de chaque pleine lune, il y a un de ces bouns.

    La fête la plus importante est celle du nouvel an, Pimaye chez les Laos Loum (Laos des plaines), qui généralement a lieu à la mi-avril et donne lieu à de ferventes cérémonies religieuses, ainsi qu'à de grands défoulements collectifs, particulièrement à Luang Prabang. Le nouvel an des minorités ethniques se situe généralement durant la 2ème quinzaine de décembre ou la première de janvier. C'est l'occasion de cérémonies très particulières qui n'ont lieu qu'à cette occasion (jeux de la balançoire, danses chez les Laoseng,...)

    Citons également les fêtes du That Luang à Vientiane et des divers That, dans les provinces (pleine lune de novembre), les fêtes des pirogues, en septembre/octobre, à la fin de la saison des pluies, les fêtes des fusées en mai, l'entrée et la sortie du carême boudhique en juillet et octobre,...
    La plupart de ces fêtes et de toutes les autres, donnent lieu à de grands rassemblements populaires, souvent avec beaucoup de nourritures, de boissons, de chants et de danses.

    A ne pas manquer :
    Quelques places, parmi les plus intéressantes du Laos : Vientiane, Luang Prabang, Wat Phu (Champassak), Plaine des Jarres, Plateau des Bolovens, ile de Khône/chutes de Pha Peng, Vieng Xay/région de Samneua, le Mekong, la Nam Ou.

    Cependant, les deux plus grandes richesses de ce pays sont sans conteste la nature : forêts primaires, montagnes, rivières, animaux,... et les minorités ethniques qui occupent cet espace. Il faut noter qu'il n'est pas aisé d'approcher tant cette nature vierge que ces populations qui vivent loin des routes. Pour ce type de voyage il est nécessaire soit d'investir beaucoup de temps et d'énergie (en particulier connaissance de la forêt, de la langue et des dialectes), soit de se faire accompagner par des personnes ayant une bonne connaissance du sujet (très difficiles à trouver, contrairement à ce que peuvent prétendre les pseudos guides rencontrés dans les places touristiques). A ce propos, il faut savoir que l'Autorité du Tourisme du Laos délivre des licences de guide à des gens ayant subi une formation (rapide). Les divers guides " marrons " qui pourront vous proposer leurs services (souvent plus chers que les personnes patentées), n'ont souvent pas eu les capacités nécessaires pour obtenir une licence officielle.

    D'apres infolaos.free.fr
     

Partager cette page