1. Attention, si votre ancien mot de passe ne passe pas, vous devez faire une demande de régénération du mot de passe en cliquant vous avez oublié votre mot de passe ? sous la fenêtre de connexion.
    Rejeter la notice

Itinéraire Trek de Choro, Bolivie

Discussion dans 'Bolivie' créé par julie1504, 17 Janvier 2013.

  1. julie1504

    julie1504 Membre

    Inscrit:
    12 Mars 2011
    Messages:
    32
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    Lyon
    Bonjour à tous,

    Je vous propose ici un itinéraire pour le Trek de Choro, en Bolivie, au départ de La Paz.
    Les photos sont sur mon site : http://julieolagnol.e-monsite.com/pages ... niers.html

    Trek de Choro : de la neige aux bananiers

    Le chemin des Incas de Choro, 57 km en trois jours, n’est pas aussi connu que celui du Machu Picchu. Principal atout, le climat et les paysages changent tout au long de la journée : on commence les pieds dans la neige et on finit en tee-shirt à l’arrivée dans Les Yungas.

    Il permet aussi de passer de La Paz, dans l’altiplano, à Coroico, porte d’entrée vers l’Amazonie. Assez facile, car principalement en descente, il est déconseillé si vous avez des problèmes de genoux. On peut choisir de le faire avec une agence ou très facilement par ses propres moyens.

    Descendre dans Les Yungas en vélo par la route de la mort qui relie La Cumbre à Coroico est aujourd’hui la principale excursion touristique à La Paz. Le trek des Incas de Choro assure une grande variété de paysages avec plus de 3 000 mètres de dénivelés et la satisfaction d’être seul - ou presque - en pleine nature.

    Le trek débute à 4 900 mètres d’altitude à La Cumbre, à une heure trente de La Paz. Vue imprenable sur la cordillère enneigée. A partir de là, ce n’est que de la descente : la neige laisse la place à de l’herbe bien verte. Campement le premier soir à Challampa.

    Deuxième jour en forêt : cascades et ponts suspendus le long du cours d’eau jusqu’à Choro. Campement à San Francisco, au milieu des bananiers. Le climat s’est nettement radouci. La végétation est beaucoup plus dense et humide.

    Troisième et dernier jour, on passe par Sandillani, où un étrange vieillard japonais fait signer un registre à tous les marcheurs et leur raconte des tas de choses sur leur pays. Il vit là depuis 50 ans sans jamais quitter le village. On raconte qu’il s’est réfugié en Bolivie après la seconde guerre mondiale…Puis descente en épingles jusqu’à Chairo (1 400 m), où se termine le trek. Une fois au village, attendre un camion pour Coroico, dans Les Yungas.

    Le trek de Choro est un bon compromis entre le trek de Takesi, un peu moins difficile, et celui de Yunga Cruz, qui s’adresse aux experts car il contourne l’Illimani. Choro présente en outre quelques passages en montée les deuxième et troisième jours, ce qui permet de soulager un peu ses articulations après des heures de descente.
     

Partager cette page