1. Attention, si votre ancien mot de passe ne passe pas, vous devez faire une demande de régénération du mot de passe en cliquant vous avez oublié votre mot de passe ? sous la fenêtre de connexion.
    Rejeter la notice

Mon trip en Afrique du Sud - Suite...

Discussion dans 'Afrique du Sud' créé par Dark Neulitch, 3 Février 2006.

  1. Dark Neulitch

    Dark Neulitch Membre

    Inscrit:
    3 Février 2006
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    Près d'Orange
    Je crée se post pour vous faire partager les deux semaines magiques que j'ai passé. Les photos arriverons plus tard !

    Donc, dépard le 13 janvier de Marseille pour Jo'burg via Franckfurt (860 euros A/R avec Luftanhsa).
    A Jo'burg, j'ai repris un avion pour Durban (395 RAND avec Kulula).
    Je rejoint donc 3 potes qui sont déjà en vadrouille depuis 1 semaine. En 1 semaine, ils ont fait, Jo'burg - Cape Town - Table Montains - Hermanus par la route des vins (plongée en cage avec les grand blancs) - Jeffray's Bay et enfin Durban ! Soit 4000 km !

    Samedi 14 :
    Arrivé à Durban, la chaleur m'accable ! Et oui c'est l'été ! Arrivés 3/4 d'heures en retard, mes potes arrivent enfin à l'aéroport. Nous nous dirigeons chez un copain français, chez qui nous allons passer la soirée et la nuit. J'y découvre le sport nationnal, bien avant le rugby et le cricket, le braii (je ne suis pas sûr de l'ortho). Et oui les Sud Af sont les champions du barbecue ! Au menu de ce soir : saucisse de boeuf, poulet mariné etc... un bon repas de carnivor.

    Dimanche 15 :
    Nous voulions surfer les vagues de Durban, mais l'été est avar en houle. Nous filons donc vers le Flow Rider du centre commercial GATEWAY. Il s'agit d'une vague statique artificielle. Une fine pélicule d'eau est projetée sur une structure et crée une vague. Bonne rigolade et chute à gogo pendant une heure (80 Rand). En fin d'après midi, nous traçons vers Sainte Lucia à environ 200 Km de là.
    Arrivé dans la soirée, nous nous installons dans un des nombreux backpackers de Sainte Lucia, le BiB's. Nous passons une bonnes soirée en conpagnie des nombreux étrangers qui séjourne ici. Attention, ce backpack n'est pas looin de la rivière, la nuit, il faut faire attention aux hippos qui peuvent être à quelques mètres !
    -------------------------------------------------------------------------------------
    Désolé je doit m'arrêter là pour le moment, je reprendrais ce récit au plus vite. (en fait je suis au boulot et j'ai des trucs à faire... :? )
    -------------------------------------------------------------------------------------
    Bon maintenant que j'ai un peu de temps devant moi, je vais pouvoir reprendre la suite de mon récit.
    -------------------------------------------------------------------------------------
    Lundi 16 :
    Nous avons rendez vous à 9h avec Rob pour faire une virée de 2 jours en buggy. Les engins ont été fabriqués par ses soins : frein de Mercedes, suspensions de Combis, etc...vous pouvez admirer les engins sur www.afrikar.com. Après quelques recommandations de sécurité, nous partons pour l'aventure ! Les "ennuis" commencent très vite. La veille, de fortes pluies ont pas mal arrosées les pistes et nous nous retouvons dans des ornières assez profondes dont il est difficile de s'extraire. Après s'être tous enlisé au moins une fois, nous commençons à prendre le coup et le "pilotage" dans les ornières devient un jeu d'enfant. Après quelques heures de piste, nous sentons que nous nous rapprochons de la mer. Il est 13 h, il est temps de se restaurer, et nous faisons halte sur une plage déserte ! Il n'y a personne à des kilomètres à la ronde ! Rob nous incite à nous baigner pendant que lui et sa compagne prépare un braai. C'est magique, on mange comme des rois au milieu d'un paysage splendide, ces 2 jours s'annonce très bien.
    Nous reprenons la route, et nous arrivons en fin d'après midi dans un camp de la réserve de Sainte Lucia. Nous préparons notre campement. Rob a vraiment pensé à tous : matelas gonflables, tentes spacieuses, ustensiles de cuisines...rien ne manque.
    Le camp étant situé près d'une plage, nous passons la soirée au clair de lune. Vers 1h du matin, nous apercevons 2 gars qui se dirige vers nous. "Tiens des pêcheurs" nous dits un pote. Mais en se rapprochant, se n'est pas une canne à pêche qu'il tenait dans la main, mais un fusil à pompe !!! Ils s'incrustent avec nous, et nous engageons la conversation. Ont étaient un peu tendu...surtout quand celui ci nous explique qu'il s'occupe de la sécurité du camp, et qu'il n'a pas hésité à flinguer un mec de 21 ans sur cette plage l'année dernière...Finalement ils finissent par s'en aller avec une bouteille qu'on leur a gentillement offert.
    A part cette petite anecdote, le reste de la soirée c'est très bien passé, en compagnie des Galagos (ou Bush Baby) qui venez piquer quelques os de poulet dans la poubelle.

    Mardi 17 :
    Le matin nous reprenons la route. Nous faisons quelques km pour sortir de la réserve, et là c'est le drame ! La route est coupée par un énorme arbre ! Demi tour, retour à la cabane des rangers de la réserve. Nous leur expliquons le problème, mais apparemment ils n'ont pas trop envies de se bouger le cul. Mon pote Antoine leur fait croire que nous devons prendre l'avion demain et que ça devient urgent. 2 heures après, les renforts arrivent ! Une dizaine de personnes, dont un avec une petite tronçonneuse qu'il manie à merveille. En 3/4 d'heure, l'affaire est réglée et nous reprenons la route.
    Après avoir traversé des paysages magnifiques et variés, champs de canne à sucre, rivières, collines et dunes, nous arrivons à Sainte Lucia entier malgrès les freins qui nous ont lachés dans les derniers km !
    Pas le temps de prendre une douche, nous reprenons la route, direction Sodwana Bay. Nous arrivons un peu tard à Coral Diver, un camp où les plongeurs du monde entier se retrouve pour plonger sur l'un des plus beau site d'Afrique.

    Mercredi 18 :
    Réveille à 6h30 pour nous préparer pour la plongée, nous prenons notre équipements après un copieux petit déjeuné, et notre monitrice nous emmène à la piscine pour les premiers coup de palmes aquatiques (et oui c'est mon baptème !) J'appréhende un peu mais la confiance viens vite et mes sens sont au taquet !
    Ensuite nous prenons une petite navette (un tracteur qui tire une remorque) pour la plage. Nous montons dans un bateau très rapide et c'est partis pour les premières sensations fortes ! Il y a une bonnes houle, et des vagues de 1,50 m déroules sur le corail, le pilote fait plusieur tentatives pour passer, puis met les gaz à fond ! Ca secoud, y'a du vent, on est déjà trempé, l'éclate quoi ! Nous arrivons enfin sur le site après 10 mn de bateau, nous nous équipons, 3-2-1 GO ! Les premières visions sont folles ! 20 mètres de fond en dessous de nous et nous pouvons déjà apercevoir le corail qui s'étant à perte de vu. Après quelques mètres, c'est une tortue que nous croisons, encore plus bas, mon coéquipier me fait signe pour un requin ! Erreur ! Au loin nous apercevons une énorme tortue ! Elle devait faire pas loin de 2 mètres ! Impossible de la ratrapper, elle vole dans l'eau...La suite, difficile de vous la décrire tellement les couleurs sont vives, tellement les poissons sont beaux et nombreux ! Nous passons sous une arche de corail, nous navigons dans de petit canyon de rocher, ici un poisson perroquet, là des poissons papillons, en se rapprochant des anémones, les poissons clown nous laissent visiter leur demeure de tentacule...C'est magnifique ! Cette plongée restera mon meilleur souvenir du séjour. Pour ceux qui n'ont jamais plongé, foncez sans hésiter, c'est inoubliable !
    Mon mano m'indique 60 bars, il est temps de remonter. Au retour, nous verrons un petit requin foncer à toute allure à la surface de l'eau. Le retour est aussi mouvementé qu'à l'allé, le pilote fonce sur la plage plein gaze pour nous échouer. Après reflexions nous hésitons à rester 1 jour de plus pour replonger, mais le planning, c'est le planning ! D'autre choses merveileuse nous attendes.
    En fin d'après midi nous traçons vers la réserve de HUHLUWE. A l'entrée de la réserve, se sont des danseurs Zoulou qui nous acceuille avec une superbe danse très impressionnante. C'est dingue comment ils tapent du pied sans se latter !
    A peine rentrer dans la réserve, se sont des buffles qui entravent la route et nous font patienter 1 demi heure. Après une bonne heure de route et de piste nous arrivons au camp, nous avions réservé de superbes tentes safari. Comme à l'acoutumé, nous débutons la soirée par un braai. La fatigue se fait sentir, au pieux.
    -------------------------------------------------------------------------------------
    La suite très prochainement...
    ------------------------------------------------------------------------------------
     

Partager cette page