1. Attention, si votre ancien mot de passe ne passe pas, vous devez faire une demande de régénération du mot de passe en cliquant vous avez oublié votre mot de passe ? sous la fenêtre de connexion.
    Rejeter la notice

Passer frontiere Chine Mongolie Erlian Zamin uud

Discussion dans 'Mongolie' créé par Impenitent, 5 Septembre 2010.

  1. Impenitent

    Impenitent Membre

    Inscrit:
    5 Septembre 2010
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    chine
    Pour eviter de payer le non justifie billet Pekin-Ulaan Baatar via le transmongolien, c'est par ici :
    http://changement.over-blog.com/article-passage-de-la-frontiere-chinoise-vers-la-mongolie-ete-2010-56505411.html
     
  2. washp

    washp Membre

    Inscrit:
    29 Août 2009
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    france
    le transmongolien

    ok pourquoi pas ,le transmongolien je l'est pris moi de fevrier et ses vrai que ses cher pour ce que c'est .Bon quand au train lui il était presque vide
    en effet m'était le nouvel an chinois et il se dirige ver le sud
     
  3. saylle

    saylle Nouveau Membre

    Inscrit:
    3 Juillet 2012
    Messages:
    1
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    Moscou
    Passage frontière Erlian Zamin Uud

    Voici notre carnet de voyage de mai dernier quand nous avons passé la frontière! J'espère que ça sera utile pour ceux d'entre vous qui tenteront l'aventure!

    23 mai 2012: Train Datong - JiNing Nan - Erlian (si vous ne retenez que le premier nom, c'est suffisant, les 2 autres villes étant vides)

    8h- après un "bon" petit déj chinois - riz, nouilles et oeufs cuits durs - nous partons pour la gare. Par chance, Benoit et Stéphanie (mon frère et sa femme, chez qui on logeait à Pékin) parlent chinois, et ont réussi à nous dégoter des billets de train pour aller à la ville frontière sino-mongole, Erlian, pour la modique somme de... 4 euros! Bon, c'est 9h de train dans des conditions... difficiles, mais c'est relativement tranquille, si on oublie la poussière dans le train dû au désert de Gobi. A l'entrée de la gare, on nous fait attendre dans la queue de notre train, dans la gare: impossible d'aller sur le quai plus de 20 minutes avant le départ!

    Des relents de nouilles, des rots et pets et raclements de gorge, des crachats et bruits de pop chinoise, des Chinois qui hurlent au téléphone, bref, impossible de dormir... Pour couronner le tout, on est les seuls Blancs donc tout le monde nous regarde et veut parler avec nous, lançant des "Hello!" pour attirer notre attention. Un type de 24 ans s'assied même en face de nous et nous "parle" en anglais à travers son calepin, nous posant des questions de base, un peu pénible mais somme toute sympathique et curieux: pourquoi venir en train dans cette région si pauvre, alors qu'on a un iPhone, symbole de richesse?
    On arrive à Erlian à 18h25: la ville est éteinte. Après cette arrivée de train, et une fois les passagers partis avec les amis ou en taxi, nous sommes seuls. Ville fantôme. Et c'est déjà trop tard pour faire la traversée de la frontière: elle est ouverte entre 9h et 18h chaque jour.

    On marche, à la recherche d'un hôtel. Pas grand-chose d'ouvert, personne ne parle anglais ni russe, su-per. On trouve finalement un hôtel, le Pacific International Hotel, qui n'a vraiment rien d'international! Personne ne parle anglais, la chambre est dans un piteux état (eau jaunâtre, couettes sales, insectes dans le lit...), et le petit déj est bel et bien chinois. Bon, c'est 28 euros la nuit à 2, on ne se plaint pas (et même si on voudrait se plaindre, à qui le faire?? Personne ne nous comprendrait). On se couche à 22h - quel bonheur! pour se lever tôt: il va y avoir du sport!

    24 mai - lever 8h30 pour un départ 9h30: on se dit que ça devrait aller assez vite, ayant lu le processus "traditionnel" sur internet. Prendre un taxi du centre jusqu'au Dico's (supermarché chinois), puis un jeep vous fait traverser la frontière, et vous emmène à Zamin-Uud, 1ère ville mongole. Mais ce n'est pas aussi simple. Déjà, on ne parle pas chinois: comment faire comprendre à un taxi chinois qu'on veut aller à la frontière mongole? Après 1 refus, on décide d'y aller à pied: après tout, on avait lu que ce n'était qu'à 1km. Oui mais voilà: nous avons 15kg sur le dos, il fait déjà chaud, et personne ne sait vraiment nous indiquer. Un taxi ensuite nous prend et nous emmène à la frontière (mon frère m'avait envoyé par texto les signes chinois correspondant à "frontière mongole" que j'ai montré au taxi): nous, tout contents, ayant vu que c'était la bonne direction, on sort en prenant plein de photos. Sauf que ce n'était pas la frontière, c'était un musée de dinosaures... La frontière était dans une rue parallèle, à 500 mètres. Mais dans cette ville déserte (c'est le cas de le dire, on est en plein désert de Gobi), comment savoir quelle rue droite est la bonne? On marche finalement jusque là bas, et là on rencontre quelqu'un qui, Dieu merci, parle russe. Il nous aide dans le process, négocie pour nous la jeep dans lequel on va faire la "traversée": 50 yuan (6 euros). On rentre dans la jeep, on fait 50 mètres, on nous dit d'aller dans un mini-bus, on pense se faire arnaquer, finalement ça va. On nous redemande 5 yuan pour passer la frontière, OK, on l'avait lu. On passe la douane chinoise en 15 minutes, puis on attend notre chauffeur pour nous emmener cette fois à la douane mongole (rappelons que cette traversée de 500 mètres au total ne peut se faire à pied, c'est formellement interdit... ce n'est vraiment que pour faire marcher le petit business local de jeeps). Sans souci après 15 minutes - les gens se demandent ce qu'on fait là! - on attend notre chauffeur 20 minutes et c'est fait. 2 minutes de jeep et nous sommes à Zamin Uud train station. Voyage à 9 dans une jeep pour 4, les uns sur les autres, mais ça se fait finalement.
    La frontière: un no man's land au beau milieu du désert, où les centaines de camions chargés à bloc s'alignent. Beaucoup de chauffeurs de jeeps en ont fait leur métier, gagnant 300 yuan par jour pour l'aller retour. Arrivé à Zamin-Uud, il est 13h, le processus douanier ayant pris 1h30. Hourra! Le plus dur est fait, se dit-on.

    On retire des tögrög (monnaie mongole), on va à la billetterie de train, ça va être facile, il y a 2 trains aujourd'hui. Finalement, après 2h d'attente et des gens qui poussent, doublent de tous les côtés, 3 filles mongoles se mettent à nous parler dans un américain parfait, nous disant qu'elles ont peut-être une solution pour nous. On les suit, elles font un mic-mac avec un type en dehors qu'on ne connait pas, elle non plus, mais on lui fait confiance, elle a l'air très honnête. On a bien fait! 1h plus tard, elle nous a trouvé des billets couchette ensemble pour 37500 T, soit 25 euros chacun (en vrai, on peut s'en sortir à la billetterie pour 10€)! On n'y croyait plus, on se voyait déjà dormir sur place et attendre 24h pour le suivant (le 2ème train du soir ayant été annulé).

    Voilà voilà, j'espère que ça vous servira!
    Sylvain et Karine
     

Partager cette page