Liverpool

A l’origine petit port de pêche puis berceau des Beatles, Liverpool dore son blason d’une culture unique et d’un patrimoine maritime qui la rendent si singulière. Tour d’horizon de la nation des Reds.

Une ville rock’n roll

A l’origine petit port de pêche, Liverpool, située dans la région du Merseyside au Nord-Ouest de l’Angleterre, bourgeonne au fil du temps pour être consacrée aujourd’hui comme la deuxième ville d’Angleterre. Berceau des Beatles, elle respire la modernité et tremble de frénésie au rythme de sa musique pop ou de ses matchs de football fiévreux, tous deux ses emblèmes. Riche de 800 ans d’histoire, Liverpool dore son blason d’une culture unique et d’un patrimoine maritime qui la rendent si singulière. Maîtresse des plus belles œuvres d’art du pays, Liverpool est d’ailleurs gratifiée en 2008 Capitale Européenne de la culture. Tour d’horizon de la nation des Reds.

Information générale

Un melting-pot ancestral

« You will never walk alone »! Un slogan ? Une devise à Liverpool où la culture du melting-pot coule dans ses veines. Cette « religion » émane de son héritage historique au point que tout son corps vibre encore de sa domination océanique. 
Aux XVIIIème et XIXème siècles, Liverpool et son port marchand connaissent l’âge d’or puisqu’ils incarnent l’un des grands centres du commerce mondial.
Porte de l’Empire britannique, la ville symbolise l’étape principale des mouvements migratoires vers le Nouveau Continent pour les esclaves et émigrants.
Liverpool gagne en prestige par ses technologies et méthodes révolutionnaires dans la gestion portuaire et va même jusqu’à participer à la fondation des systèmes marchands internationaux  dans l’Empire Britannique.
Centre de commerce d’esclaves et d’émigration de l’Europe du Nord vers l’Amérique, poumon des liens marchands et culturels de l’Empire, Liverpool illustre la prospérité d’une culture marchande maritime jusqu’au XIXème siècle.
Le Mersey Maritime Museum sur l’Albert Dock témoigne de ce passé avec une collection permanente et des expositions en lien avec  l’affluence maritime de la ville.
Pôle majeur maritime, il va de soit que la ville a longtemps été spectatrice de la traite des esclaves, comme le Circuit historique de l’esclavage peut le montrer. D’ailleurs, quelques rues portent les noms d’esclavagiste comme Tarleton Street ou encore Rodney Street.
Son activité portuaire a insufflé à Liverpool une prospérité industrielle, étant le point de passage des marchandises de la Grande-Bretagne vers le monde entier. La ville s’est modelée au contact des différentes influences qui l’ont traversé, ce qui explique son hétérogénéité architecturale.

Culture et patrimoine

Sans détrôner la « Babylone », Liverpool jouit d’un panel culturel sans précédent. Musées, théâtres, galeries d’art et monuments classés sculptent généreusement le visage de la ville qui ne compte pas moins de 900 inscriptions au patrimoine mondial de l’UNESCO dont le front de mer et les docks en 2004.
Le site du patrimoine mondial comprend six secteurs : Pier Head, Albert Dock, Stanley Dock, le quartier culturel, et le quartier de Duke Street. Reflets d’une architecture majestueuse, les édifices  témoignent de cette subtilité artistique dont la ville est très fière comme la salle St George, ou encore sa cathédrale.
Mais, au-delà son fleuve, la Mersey, se cache de nombreuses merveilles, notamment à Port Sunlight Village qui propose la galerie d’art de Lady Lever sur la péninsule du Wirral.
La griffe « Scouser » s’affiche dans la littérature, à la télévision et même au cinéma tant sa contribution est importante dans la découverte d’artistes. D’ailleurs, Liverpool a souvent été mise à l’écran pour de nombreuses productions comme «* Au nom du père*** **» ou «* A la poursuite d’Octobre Rouge* », et a même servi de double pour New York, Moscou, Dublin ces dernières années.

La musique, une marque déposée

Bon à savoir:

  • The Magical Mystery Tour: 2 heures de voyage pour £13.95.
  • L'entrée au Merseyside Maritime Museum et des musées nationaux sont gratuites.
  • Toutes les expositions, événements, et activités dans les musées nationaux sont gratuits.

Julie Verdier
Publié le 05/08/09
Crédit photos : © Liverpool City Council