Parc national de Komodo (1991)

Le Parc national de Komodo est situé dans les petites îles de la Sonde, à la frontière des provinces des petites îles de la Sonde occidentales et orientales, en Indonésie. Il inclut dans son domaine les trois grandes îles de Komodo, Rinca et Padar, ainsi qu’une pléiade de plus petites. Il couvre une surface totale de 1 817 km², dont 603 km² de superficie terrestre. Ce parc national a été créé en 1980, avec pour but principal de protéger le dragon de Komodo - le plus grand lézard du monde vivant ! - ainsi que les cétacés croisant au large de l’archipel. Ces objectifs ont ensuite été revus à la hausse, avec en vue une protection de toute la flore et la faune de la région, zones maritimes comprises.

Pendant des siècles, une tradition locale obligeait les habitants à nourrir les dragons en laissant des quartiers de chevreuil derrière eux après une chasse ou en sacrifiant des chèvres. Si bien que, dans le passé, cette pratique maintenait des relations de bon voisinage entre les humains et ces animaux, qui peuvent vivre plus de 50 ans, et ceux-ci reconnaissaient les humains. En outre, d’anciens tabous interdisaient strictement de nuire aux dragons de Komodo, ce qui explique pourquoi ils ont survécu ici pendant qu’ils s’éteignaient ailleurs.

D'origine volcanique, les îles du parc national abritent quelques 4 000 habitants, pour la plupart descendants d’anciens détenus exilés ici. En 1991, le parc a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Mais l'île de Komodo n'est pas seulement renommée pour ses bagnards et ses effrayants lézards géants, mais aussi pour sa foisonnante vie marine et ses sites de plongée d’exception

Unesco
Country
Indonésie
Redirect