Circuler en taxi - les différents types de taxi

E

e-Voyageur

Administrateur
Membre de l'équipe
29 Mai 2004
6 850
7
163
Paris - France
En fait, il y a plusieurs sortes de taxis, en Thaïlande, les pousses pousses, les seuls qui sont 100 % écologique (sortes de vélo tiré par un homme). Là aussi, cela dépend de chacun, mais réellement pour une petite distance cela vaut la peine de le prendre et ainsi donner l'occasion de travailler à une partie de la société, que l'on regarde plutôt en forme de carte postale. En plus lorsque vous arrivez à bon port, et que vous voyez l'état de votre chauffeur, vous verrez qu'il a mérité son argent. Laissez-lui un peu plus, ce sont généralement des gens assez pauvres et analphabètes, mais de très bonnes personnes qui travaillent normalement dans leurs quartiers, et qui non pas d'autres ressources que leurs jambes et leur vélo poussette.

Ensuite nous passons au taxi "taximeter", vous indiquez votre destination, et vous payez ce qui est inscrit sur le compteur. Par contre à certaines heures vous verrez des taxis qui refusent de vous prendre ou d'aller là où vous le voulez, il y a deux raisons à cette situation, certains taxis jaunes et verts sont la propriété du chauffeur et de ce fait c’est aussi la voiture familiale donc, ils ne sont pas toujours en fonction, en second lieu, à certaines heures, particulièrement en fin d’après-midi, le centre-ville se transforme en embouteillage monstre et les chauffeurs ne sont pas intéressés par faire partie de cet embouteillage.

Le taxi-van a la même fonction qu'un bus normal, mais pour une dizaine de personnes. Le prix est d'environ 20 bahts (40 centimes d’euro) par personne pour la course, plus cher que le bus et plus économique que le taxi. Le problème, pour le prendre il faut savoir exactement où on va, car il suit une route prédéterminée. La destination est généralement inscrite sur la carrosserie. Il y a aussi le taxi-van (10-12 personnes) super important, pour tous les farangs qui vont renouveler leur visa mensuel au Cambodge, Malaisie ou Birmanie, les prix différèrent selon la destination où le kilométrage qu’ils réalisent, pas de problème de retour, ni de complication surprenante ils sont très bien organisés et vous allez passer la frontière dans les deux sens en un temps record.

Attention, il y a des taxis qui n'utilisent pas de compteur réglementaire qui généralement attendent à l'aéroport de Bangkok. Les prix sont bien sûr élevés : 500 bahts (10 euros) pour une course de 200 bahts (4 euros), environ 10 kilomètres, soit la distance de l'aéroport à l'hôtel dans le centre. Ils vous attendent à la sortie de l'aéroport avec des agents en uniforme, très classe et vous vendent leurs tickets.

N'hésitez pas à réagir sur cet article.

Source : article sous la licence Copyleft