1. Attention, si votre ancien mot de passe ne passe pas, vous devez faire une demande de régénération du mot de passe en cliquant vous avez oublié votre mot de passe ? sous la fenêtre de connexion.
    Rejeter la notice

L'astroblème de Rochechouart

Discussion dans 'Limousin' créé par Bertrand50120, 2 Janvier 2010.

  1. Bertrand50120

    Bertrand50120 Membre Actif

    Inscrit:
    7 Avril 2007
    Messages:
    109
    J'aime reçus:
    0
    Localité:
    Cherbourg
    Un site unique au monde se trouve au coeur de la France dans le petit village de Rochechouart. Voici ce dont il est question:

    "(...) il y a un peu plus de 200 millions d’années il n’aurait pas fait bon prendre le soleil à cet endroit, à l’actuel emplacement de Rochechouart précisément, car c’est une masse de près de 6 milliards de tonnes et 1,5 km de diamètre, que nous aurions pris sur la tête à près de 20 km/s... Ce sont les données scientifiques d’une météorite qui a percuté notre planète à 4 km de la ville précitée, juste à l’ouest de Limoges. Nous ne trouvons plus aujourd’hui qu’un ensemble de traces diverses prouvant cette collision. Une dépression relevée sur les courbes de niveau laissant envisager un cratère initial de 20 km de diamètre. Des éjectas relevés sur une moyenne de 400 km à la ronde. Des agglomérats de roche unique à cet endroit appelés brèches ont été longtemps utilisés en carrière de pierre. On retrouve ces pierres dans les constructions des thermes gallo-romains de Chassenon et dans diverses maisons de la région. La présence de quartz choqués (compressés si l’on préfère) est encore un aperçut du métamorphisme de choc dans les roches cristallines du Limousin offrant aujourd’hui à cet endroit un patrimoine géologique exceptionnel.
    Il est à noter que l’aspect même de ces roches présente encore de nos jours les stigmates de cette fusion initiale. Aucune roche au monde n’y ressemble. C’est une sorte de ciment dans lequel baignent des morceaux de diverses roches. Ce n’est même pas très beau d’ailleurs. Si les roches comme le granit, le gré ou le marbre sont de belles roches c’est parce qu’elles se sont formées au fil des millénaires de la vie de la Terre. Elles ont eu le temps de s’agglomérer. Ici, c’est juste la résultante d’un impact effroyable à un instant T qui donne à la roche l’aspect d’une peau brûlée au 3ème degré… C’est vraiment angoissant à observer… en même temps que passionnant sur un plan astrophysique et géologique.
    L’ensemble des traces de ce choc sont peu visibles à l’œil nu car confondues dans un paysage érodé par le temps. Elles portent néanmoins un nom, on les nomme astroblème (du grec astron = astre et blema = coup). Raison pour laquelle on parle de l’astroblème de Rochechouart. La région a longtemps interrogé les scientifiques et ce n’est qu’en 1969 qu’une équipe franco-américaine a enfin prouvé cet astroblème par une analyse de cônes de choc relevés sur les roches. A savoir, une orientation du minerai dans la roche à certains endroits en forme de cône prouvant le choc, et, par la même occasion, prouvant l’hypothèse initiale d’un impact météoritique."


    Plus d'informations en signature.
     

Partager cette page