1. Attention, si votre ancien mot de passe ne passe pas, vous devez faire une demande de régénération du mot de passe en cliquant vous avez oublié votre mot de passe ? sous la fenêtre de connexion.
    Rejeter la notice

Le lambis, un coquillage menacé

Discussion dans 'Martinique' créé par e-Voyageur, 7 Décembre 2011.

  1. e-Voyageur

    e-Voyageur Membre Pilier

    Inscrit:
    29 Mai 2004
    Messages:
    6 844
    J'aime reçus:
    4
    Localité:
    Paris - France
    Les douaniers de Martinique saisissent 1 500 kg de lambis, un coquillage menacé

    Les douaniers de Martinique viennent de procéder à une saisie de 1 500 kg de chair de lambis, un grand coquillage d’Amérique du Sud, très prisé dans la cuisine antillaise. Après avoir constaté un important trafic de cet animal, très menacé en Martinique du fait de sa surpêche, les services douaniers ont intensifié les contrôles, totalisant déjà près de 6 tonnes de ce mollusque, saisies pour l’année 2011 contre 150 kg en 2010.

    Le 24 novembre à 19h30, en mission de surveillance à port Cosmy (commune de Trinité), les agents de la brigade des douanes de Trinité et de la BSN de Fort-de-France décident de contrôler un navire amarré au ponton, à côté duquel stationnent deux véhicules et s’affairent cinq personnes. Interrogé, le propriétaire du navire reconnaît transporter de la chair de lambis, qu’il était en train de vendre aux autres personnes présentes. De fait, la fouille des différents moyens de transport permet de découvrir des lambis dans le bateau (750 kg) et chacun des deux véhicules (500 kg et 250 kg).

    Les animaux étaient débarrassés de leurs coquilles et conditionnés dans des sachets en plastique, ce qui représente une ponction de près de 3 000 de ces mollusques protégés dans l’environnement. Les quantités négociées laissent supposer qu’elles étaient destinées à la revente ou à des restaurants.

    Aucune des personnes présentes n’ayant été en mesure de présenter les certificats sanitaires, les documents d’importation et les documents CITES couvrant obligatoirement le transport de cet animal protégé, la marchandise, ainsi que les moyens de transport ont immédiatement été saisis. Les cinq personnes ont été interpellées, placées en retenue douanière et remises aux services de gendarmerie de Trinité sur ordre du Substitut du Procureur du Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France. L’une d’entre elle était déjà connue pour des faits similaires.
     

Partager cette page