Cap d'Agde, perle noire de la Méditérranée

Le soleil et les beaux jours sont enfin de retour ? N’hésitez plus pour vos vacances et rendez-vous dans l’Hérault, à la charmante Agde, surnommée « la perle noire de la méditerranée ».

Le soleil et les beaux jours sont enfin de retour ? N’hésitez plus pour vos vacances et rendez-vous dans l’Hérault, à la charmante Agde, surnommée « la perle noire de la méditerranée » par Marco Polo. Construite au pied d’un ancien volcan, le Mont Saint Loup, au bord de la mer méditerranée, cette station balnéaire reconnue offre un très large choix pour les passionnés d’histoire, de nature et adeptes du farniente, qui saura sans aucun doute séduire petits et grands.

Perle noire de la Méditerranée

Le Cap d’Agde est la station « capitale » de ce site méridional qui est constitué en fait de 4 pôles : le Cap d’Agde, la Cité d’Agde, le Grau d’Agde et La Tamarissière. Quatre destinations pour quatre atmosphères particulières.

Le Cap d’Agde, destination phare du tourisme balnéaire, est constitué de dix quartiers et autant d’ambiances. Vous pourrez ainsi vous balader au port par exemple, et profiter de son animation, ou aller jusqu’à la Pinède, poumon vert de cette station, agrémenté de nombreux équipements culturels et sportifs. Allez jusqu’aux falaises, et admirez le magnifique panorama, perché sur un promontoire de roches volcaniques. Si vous préférez garder les cheveux au vent, ainsi que le reste de votre anatomie, rendez-vous bien sur au village naturiste. Le Cap d’Agde, c’est des pinèdes, des lauriers roses, des plages de sable fin, des falaises, des criques secrètes… Soyez curieux et partez à la découverte de ce petit coin de paradis. Vous trouverez certainement votre bonheur au cours de vos balades.

Le Grau d’Agde, quant à lui, est situé à l’embouchure du fleuve Hérault. Il s’agit d’un vieux village de pêcheurs typiquement méditerranéen. Outre son orientation actuelle de station balnéaire, le Grau est également un haut lieu de pèlerinage, appartenant au chemin de St-Jacques-de-Compostelle, du fait de l’existence du sanctuaire de Notre Dame du Grau et la légende qui y est rattachée. Sur l’autre rive, la rive droite, vous pourrez découvrir la Tamarissière. Il s’agit d’un petit village à l’ombre d’une pinède centenaire qui saura vous charmer.

Un peu d’histoire

Cité d'Agde
Cité d'Agde

Agde est née des volcans, ou plutôt d’une coulée de lave, et ce il y a plus d’un million d’années. L’idée germe de créer un port sur le Golfe du Lion en 1629, à l’initiative du Cardinal de Richelieu. C’est au XXe siècle que se développe ce bout de terre, et notamment dans les années 60 suite à la politique d’aménagement de l’Etat qui souhaite faire de la région un site de vacances. La station balnéaire officielle naît alors. Le caractère typique des villages du Languedoc-Roussillon est choisi afin de conserver une homogénéité architecturale.
La station s’organise ainsi en amphithéâtre autour du port de plaisance. Les années 80 ont apporté les derniers détails qui manquent alors au paysage : équipements de loisirs, golfs, aquarium, casinos…

Aujourd’hui, Agde est la première commune touristique française par sa capacité d’accueil.

La cité d’Agde, quant à elle, est un ancien comptoir grec du Ve siècle avant JC, une ville riche en histoire et patrimoine. Elle a su préserver jusqu’aujourd’hui son caractère et son charme pour le plus grand plaisir des visiteurs. De nombreuses recherches archéologiques y sont encore réalisées.

Célia Veloso
Publié le 05/05/10