Andorre, tout un monde dans un petit pays

Andorre présente tous les atouts du tourisme écologie et de bien-être, mais possède également un patrimoine culturel et naturel d’une grande richesse et d’une importante diversité.

Tout un monde dans un petit pays

La principauté d’Andorre est longtemps restée à l’écart des autres pays européens jusqu'au XXe siècle, l’entourant d’une aura mystérieuse. Ce n’est que dans les années 50 que le pays a commencé à attirer des visiteurs, misant sur son patrimoine culturel riche et sur la diversité de paysage. Ce qui en fait un pays attractif à différents aspects : y sont développés un écotourisme de bien-être et de découverte du style de vie d’autrefois.

Andorre tout un monde dans un petit pays

Des paysages à couper le souffle

Chamois à Andorre
Isard (chamois des Pyrénées)

Il existe en Andorre quelques 18 circuits pédestres aux niveaux de difficulté variés et qui évoluent au cours des saisons, permettant d’apprécier le paysage tout en en apprenant davantage sur la faune et la flore locales. A Carnillo, vous pourrez par exemple traverser une vallée glaciaire et observer, entre autres, le principal habitant de ce lieu : la marmotte. A Encamp, vous découvrirez les lacs, escaladerez le haut du Griu et observerez les rapaces planer. A la Massana se trouve le Parc Naturel Communal des Vallées du Comapedrosa : vous pourrez vous balader tranquillement le long de la rivière Pollos ou, pour les plus courageux, choisir de gravir le pic du Comapedrosa, le sommet le plus haut d’Andorre (2942m).

pont de la margineda
Pont de la Margineda

Pour les non-randonneurs, les personnes handicapées ou les jeunes enfants, la solution idéale reste le bus touristique qui facilite l’accès aux principaux monuments, églises et musées ethnographiques ainsi qu’aux axes commerciaux internationaux. Des audioguides seront à votre disposition dans quatre langues : catalan (logique, puisqu’est c’est la langue andorrane officielle), espagnol, anglais et français Vous pourrez profiter de la vue des paysages sub-alpins, découvrir la vie des Andorrans d’autrefois et faire votre shopping. Vous trouverez d’ailleurs dans tout l’état, et notamment à Andorre-la-Vieille, de nombreux commerces qui vous permettront d’acheter à prix cassés bijoux et horlogerie, vêtements, alcool ou cigarettes, puisque depuis 1691 le Général Dansan a instauré la non taxation. Attention tout de même à ne pas trop vous laisser aller, les quantités de souvenirs à ramener sont limitées et depuis le 1er décembre 2008 les nouvelles franchises douanières peuvent atteindre jusqu’à 900 euros !

Un patrimoine culturel riche

Casa Areny-Plandolit à Ordino
Casa Areny-Plandolit à Ordino

Pour un tourisme culturel plus curieux, Andorre offre de nombreuses occasions de s’instruire de façon originale. De nombreuses maisons-musées vous permettront de découvrir le style de vie des habitants d’antan et jusqu’au début du XXe siècle : la maison Casa Areny-Plandolit (Ordino) qui a appartenu à la seule famille artistocrate du pays et une des plus influentes des XIXe et XXe sècles ; La Casa Rull (Sispony), habitée par la famille Perich jusqu’en 1920 est une des plus riches et des plus influentes de La Massana ; et la Casa Cristo (Encamp) qui permet aux visiteurs d’expérimenter le style de vie d’une famille andorrane modeste du XIXe siècle.

Un autre itinéraire original est la Route du Fer qui vous fait découvrir la production du fer, une des activités les plus florissantes en Andorre durant les XVIIIe et XIXe siècles, depuis l’extraction des mines jusqu’à sa destination finale. Cet itinéraire est par ailleurs jalonné de mines, charbonneries et forges dans les vallées du Nord.

Parmi les autres sites emblématique : la Casa de Vall, construit en 1850 et qui devient par la suite le lieu d’hébergement du Parlement d’Andorre, le plus petit Parlement d’Europe. Le centre d’art d’Escaldes-Engordany ravira les passionnés d’art puisque le bâtiment, déjà grandiose, abrite une exposition de maquettes d’art roman ainsi qu’une collection des principaux travaux du sculpteur Josep Viladomat. Le sanctuaire de Meritxell, est l’un des symboles les plus représentatifs de l’Andorre pour ses habitants. Il sagit d’un temple contemporain inauguré en 1976 et dont l’architecte est Ricard Bofill (qui a également réalisé le quartier d’Antigone à Montpellier ou la place de Séoul à Paris).

Maison-musée de la Casa de Vall Casa de la Vall sanctuaire de Meritxell Sanctuaire de Meritxell

Vous pourrez également découvrir des musées originaux comme par exemple, le Musée du Parfum (où vous pourrez créer votre propre parfum) à Andorre-la-Vieille ; le Musée National de l’Automobile à Encamp ; le Musée des deux Roues (M2R) à Carnillo ; le Musée Postal, le Musée de la Miniature, le Musée Iconographique ou même le Musée du Pin’s à Ordino.

Alexandra Caussard
Publié le 05/11/10
Crédits photo : © Office du Tourisme d'Andorre