Recife

Ville entrecoupée de rivières et de ponts, Recife est la capitale de l’Etat du Pernambouc. Ses différents quartiers offrent divertissements en tout genre. Eglises et musées sont au rendez-vous, mais aussi plages, marchés et sorties nocturnes.

Une ville du Nordeste brésilien à ne pas manquer

A Recife, pas le temps de se reposer, sauf peut-être à la plage ! La capitale de l’Etat du Pernambouc offre divertissements en tout genre. Ses quartiers, pour la plupart très animés, vous feront découvrir l’histoire et la culture nordestine.

Information générale

Aperçu historique

Le contact entre autoctones, Africains et Européens a été particulièrement fort dans la région du Nordeste. Le métissage est en effet une caractéristique de l’histoire de Recife et plus généralement du Brésil. Une grande partie des esclaves acheminés au Brésil entre les 15ème et 19ème siècles, étaient destinés à la culture de la canne à sucre dans le Nordeste. La traite des Noirs s’est par ailleurs poursuivie illégalement dans cette zone après son abolition en 1850. Au 17ème, les Hollandais envahissent la région et s’y installent jusqu’à ce que les Portugais les expulsent. Chacun de ces peuples a laissé son empreinte. Aujourd’hui, on retrouve ainsi des traces de ces différentes cultures au sein de la ville.

Découvrir la ville

Une visite à pied du centre-ville (quartiers de Boa Vista, São José, Santo Antônio) est un bon moyen de découvrir la vie à Recife. Cette partie de la ville est toujours très animée en journée. Différents magasins, cafés et stands s’alignent le long des allées dans une atmosphère joyeuse. Vous croiserez des vendeurs de rues proposant à tout bout de champs brigadeiro, beignets de crevettes et d’autres produits typiques pour quelques reais. De temps en temps, un marchand ambulant avec une énorme sono remplit l’endroit de musique. A ne pas râter : le marché de São José où vous pourrez faire le plein de souvenirs (ouvert du lundi au samedi). Dans un bâtiment inauguré en 1875, plus de 500 commerçants vendent des produits artisanaux de différents types (vêtements, objets religieux). A côté, on trouve des stands de fruits et légumes, l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs.

Au cours de cette promenade, vous pourrez visiter des églises de style baroque ou rococo. Le centre est en effet parsemé de bâtiments religieux de taille plus ou moins importante. Parmi les plus impressionants, la cathédrale de São Pedro, située au centre de la place coloniale du même nom. La construction de ce monument baroque s’est achevée en 1792. A l’intérieur, on y trouve un plafond particulièrement intéressant, peint en trompe-l’oeil.

Un peu plus loin, un autre quartier vaut la peine d’être parcouru à pied : Recife Antigo, le centre historique de Recife. L’architecture coloniale de l’endroit a été récemment restaurée.

Vue sur le parc des sculptures
Vue sur le parc des sculptures

On y trouve aussi la place du ponto zero, le kilomètre zéro de la ville. De là, on peut aller visiter le parc des scultptures. Sur une jetée en face de la place, on peut voir une exposition permanente de sculptures de l’artiste Francisco Brennand, originaire de Recife. Parmi les pièces, on remarque de nombreux êtres abstraits. Pour s’y rendre, il faut réaliser une petite traversée en barque.

Cette partie de la ville plutôt calme pendant la journée adopte un autre visage en soirée. Recife Antigo est le lieu de festivité de la jeunesse locale. Celle-ci profite des nombreux bars très animés qui diffusent souvent du frévo ou de la musique afro, pour ne citer que ces deux styles typiques de la région. On trouve également de nombreuses animations culturelles et musicales autour de la rue du Bom Jesus. Se renseigner à l’office du tourisme pour connaître les dates et heures des animations du moment.

Présentation vidéo

Vanessa Carronnier
Publié le 09/05/2012
Crédit photos : © Eva Lemonenko, Vanessa Carronnier