Rimini, capitale européenne des vacances

Située sur la côte Adriatique, Rimini est la première station balnéaire d’Italie. Mais, au-delà des plages de sable blond, se cache une ville d’histoire au caractère bien trempé.

Ville de tourisme et de tempérament

Située sur la côte Adriatique, dans la région d’Emilie-Romagne, cette ville de renommée internationale est la première station balnéaire d’Italie. Pendant la période estivale, seul le mois de juin reste tranquille. Les vacanciers préfèrent s’y donner rendez vous à partir de juillet. Sept millions de touristes se retrouvent à Rimini chaque année. Mais, au-delà des plages de sable blond, des restaurants et night clubs, se cache une ville d’histoire au caractère bien trempé. Accès stratégique à la mer bien avant Venise, ville natale de Federico Fellini, Rimini parvient à conserver son cachet singulier.

Plages attrayantes, cité charmante

1. Vacances à Rimini

Des plages de sable fin à n’en plus finir et un climat idyllique. C’est la recette magique d’une station balnéaire à succès. Comme des dominos, les chaises longues et les parasols s’entassent sur des plages privées, le long de la côte. Malgré la foule, ces plages restent très propres.

En Europe, la station balnéaire de Rimini est connue pour ses nombreux services destinés avant tout, au confort du vacancier. Hydromassage ou bibliothèques en plein air, rien n’est trop excentrique pour ce paradis du tourisme. Bars et restaurants bordent son front de mer sans interruption.

Arrêt obligatoire à la marina. Ce point de vue offre un panorama fabuleux du large. Une ligne de mer bleue souligne l’horizon, signe d’invitation à la baignade.

La mer, très calme, permet aux baigneurs de s’adonner à de nombreuses activités nautiques. La sécurité, assurée par les « bagnini » (maîtres nageurs) est aussi un atout non négligeable pour partir avec les enfants.

Petit port actif de pêcheurs, les bateaux quittent la côte au matin pour la pêche aux palourdes. Au loin, le phare surplombe la rive et surveille ce petit univers des marins. Toute la marchandise des pêcheurs est vendue dans le marché au poisson (la 'Pescheria'). Ne manquez pas d’y jeter l’ancre pour y découvrir de nombreuses espèces.

Cité au souffle conservé

Paradoxe saisissant, la vieille ville reste encore peu connue des touristes, qui préfèrent s’arrêter à sa côte. Pourtant, le centre ville et l’arrière pays ont appris mieux qu’ailleurs, à conserver leur charme traditionnel.

Traversez le pont de Tibère ainsi que les remparts de la ville, et découvrez le vrai Rimini. Pittoresque et élégant. L’atmosphère du centre ville n’a rien à voir avec son bord de mer. Les Riminais habitent de ce coté là de la ville. Ils y mènent une vie campagnarde, silencieuse et frugale. La mer et sa côte ne sont que décors crées pour les vacanciers.

Fondée en 268 av JC, la cité abrite, tel un trésor, les vestiges témoignant de son histoire. Les ruelles pavées, typiquement méditerranéennes, cachent de ravissantes petites places. Arrêtez-vous déguster un espresso dans l’un des nombreux cafés du centre ville.

Longez la piazza Cavour, à l’architecture médiévale très bien conservée. En son centre, admirez la célèbre fontaine Pigna, qui resta la seule ressource en eau potable de la ville jusqu’en 1912 (date de l’inauguration du réseau public de distribution de l’eau).
Le témoignage le plus célèbre est celui de Léonard de Vinci: « Qu’une harmonie soit composée par les diverses chutes d’eau, comme je l’ai vue à la fontaine de Rimini ». Une déclaration d’amour à la ville.

Visitez l’église San Giovanni Evangelista, la plus grande de la ville. Elle date du XIIIe siècle et conserve de très belles fresques du XIVe dans l’abside et la chapelle du campanile.

Ne manquez pas non plus le grand amphithéâtre (qui accueillait jusqu’à 15 000 spectateurs lors des combats de gladiateurs) ou l'arche d'Auguste, situé en plein centre ville. Il marque le croisement de deux rues romaines : la voie Flaminia, en direction de Rome et la voie Emilia qui rejoint le nord du pays.

Pour prétendre connaître Rimini, mieux vaut donc plonger en son cœur qu’en son océan. Car la vie Riminaise ne commence qu’à l’intérieur de ses terres.
Les environs de Rimini valent le détour. En pleine campagne, vous pourrez visiter les villages moyenâgeux de la région, comme San Leo ou Sant’Arcangelo.

Emilie Naka
Publié le 16/04/09
Crédit photo : © Archivio Fotografico Assessorato Turismo Comune di Rimini