Katmandou

Misant sur ses sommets pour attirer des touristes sportifs, il comblera aussi l'aventurier en quête de dépaysement.

La capitale du Népal

Le Népal et plus particulièrement Katmandou, sa capitale, font rêver le voyageur occidental aux penchants baroudeurs. Toutefois, gardez en tête que le Népal fait parti des dix pays les plus pauvres du monde et préparez-vous au choc des cultures afin d’apprécier cette ville et ce pays singuliers.

Une ville mythique

Située à 1350 mètres d’altitude, aux confluents des rivières Bagmati et Bishnumati, Katmandou est encerclée par les sommets de l’Himalaya. Le voyageur occidental aura certainement le souffle coupé par tant de splendeur, sauf en cas de grande chaleur puisqu’un nuage de pollution empêche fréquemment de voir les montagnes des alentours. Le dépaysement sera encore plus impressionnant lorsque vous vous aventurerez dans les ruelles sombres et étroites du centre-ville où piétons, rickshaws, voitures et vaches sacrées se côtoient sans aucun respect d’un quelconque code de la route. Détachez-vous de vos considérations occidentales et faites preuve d’ouverture d’esprit avant de vous lancer à la découverte de la mythique Katmandou !

Bien que l’atmosphère ait changé depuis les années 1970, lorsque les hippies considéraient Katmandou comme l’ultime étape de leur route des Indes, Katmandou conserve son caractère mythique.
Baladez-vous dans le Thamel, quartier ancien de Katmandou, où les détails architecturaux témoignant du passé colonial côtoient les hôtels bon marché et les portes et balcons en bois sculpté, typique de l’art newar.

Durbar Square
Durbar Square

Dirigez-vous ensuite vers le Durbar Square, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2006. Trois places sont réunies sous cette appellation, à savoir Durbar Square, Basantapure Square et Makhan Tole. C’est au Durbar Square que vous pourrez admirer les traditionnels toits en pagodes notamment celles du temple Kasthamandap, le plus vieil édifice de la vallée de Katmandou. Ne manquez pas le Kumari Bahal, résidence de la déesse vivante Kumari. D’ailleurs, si vous êtes patients, vous apercevrez peut-être la Kumari, jeune vierge sensée être l’incarnation vivante de la déesse Taleju, qui se poste de temps à autre derrière l’une de ses fenêtres.
Vous verrez aussi de nombreux temples hindous à Durbar Square, du simple autel à l’imposant Taleju haut de 35 mètres. Demandez toujours avant d’y entrer car certains ne sont pas accessibles aux non pratiquants et n’oubliez pas de vous déchausser.

Face au Durbar Square se trouve l’ancien palais royal, Hanuman Dhoka, où chaque roi du Népal fut couronné. Le palais ne se visite pas entièrement et les plus anciennes cours sont désormais fermées au public. Hanumam, le dieu singe, Shiva et son épouse Parvati sont à l’honneur comme en témoignent les statues qui se dressent devant l’entrée principale.

Vous pourrez ramener de nombreux souvenirs de votre voyage à Katmandou. Adressez vous aux vendeurs à la sauvette, omniprésents dans toute la ville ou rendez-vous dans les lieux de commerce, à savoir l’Asan Bazar, le Durbar Marg ou encore le HongKong Bazar. Vous pourrez déguster un en-cas directement dans la rue ou ramener l’une des spécialités artisanales locales.

Au cœur de la vallée de Katmandou : Trekking, rafting et canyoning

Quelque soit votre niveau, vous trouverez votre bonheur au Népal, pays du trekking par excellence. Les plus aventureux et surtout les mieux préparés pourront tenter l’ascension de l’Annapurna ou de l’Everest, le plus haut sommet du monde puisqu’il s’élève à 8 848 mètres au dessus du niveau de la mer. Pour les autres, la vallée de Katmandou est riche de nombreux sommets accessibles mais aussi de villages ayant préservé le style de vie traditionnel newar. Vous pouvez vous lancer dans un trek de deux heures ou de plusieurs jours en fonction de votre motivation.
Il est plus sûr de vous adresser aux agences se trouvant à Katmandou pour préparer votre trekking. En effet, il n’est pas rare de croiser des individus se prétendant guide alors qu’ils ne possèdent aucune accréditation. De plus, seuls les vrais guides seront en mesure de vous fournir les permis de trekking et les autorisations d’entrée dans les parcs nationaux nécessaires au bon déroulement de votre expédition.

Les sports d’eaux vives ont su se faire une place de choix dans la vallée de Katmandou en raison des rivières et torrents qui sillonnent les reliefs alentours. Vous pourrez vous adonner au rafting ou au canyoning en vous éloignant seulement de quelques kilomètres de la capitale népalaise.
Comme pour le trekking, il est plus sûr de vous adresser à des agences ayant pignon sur rue et n’hésitez pas à en changer si le matériel ne vous inspire pas confiance ou si les conditions de sécurité ne vous semblent pas être respectées.

Anaïs Amans
Publié le 26/07/11 Crédit photos : © GSM-Fotolia, © XtravaganT-Fotolia