De Santiago à Valparaiso - Chili

Découvrez leur aventure...

Le parcours

Santiago du Chili : du 14 au 16 décembre
Temuco : du 16 au 19 décembre
Melipeuco : du 19 au 21 décembre
La Serena : du 21 au 23 décembre
Caldera : du 23 au 26 décembre
San Pedro de Atacama : du 26 au 30 décembre
Valparaiso : du 30 décembre au 3 janvier

Montréal – Santiago du Chili (14, 15 décembre)

Rendez-vous avec Caro à la station Lionel Groulx à 15h. Direction l’aéroport de Dorval. Nous arrivons le lendemain matin à Santiago du Chili. Un bus local nous amène en centre ville et nous partons à la recherche d’un hôtel. Après plusieurs tentatives, nous atterrissons à l’Hôtel Paris. Petit tour de la ville avec le Cerro Santa Lucia, le Cerro San Cristobal, les quartiers Bellavista, Providencia et le centro.

Santiago Chili

Santiago – Temuco (16, 17, 18 décembre)

Ça y est, c’est parti ! Première destination : Temuco, au sud de Santiago (680 km). A bord d’un Tur-bus, nous empruntons la Panaméricaine où des domaines viticoles (Vina Miguel Torres...) se succèdent. Dans le bus, nous faisons la connaissance de deux chanteuses chiliennes, Mirta et Fatima. Elles vont nous rendre le séjour à Temuco bien agréable.
Après dix heures de route, nous atterrisons à l’hôtel Chapelco. L'accueil y est charmant. Pas grand chose à faire dans cette ville ! Heureusement, demain, nous sommes invitées par nos deux amies au Campeonato Rodeo Zonal. Le soir, nous faisons la connaissance de Jean-Louis Lacroix, un autre français !
Nous voici donc au 17 ! Nous rejoignons J-L vers 15 heures et allons ensemble au rodéo. Une belle ambiance là-bas ! Mirta et Fatima nous accueillent les bras ouverts. Nous passons un très bel après-midi ! Le lendemain, excursion au Lac Budi à 85 km de Temuco. Rien d’extraordinaire à voir ! Le soir, souper à l’Hôtel Continental en compagnie d’un cabernet sauvignon de 1987 !

Temuco – Melipeuco (19, 20 décembre)

Nous quittons Temuco en début d’après-midi pour nous rendre à Melipeuco, petit village à l’entrée du Parque Nacional Conguillio (IXème région de la Araucania). Nous logeons à l’Hospedaje Icalma. Le lendemain, le mari de Viviana nous emmène en expédition dans le parc. Magnifique !
Randonnée sur le sendero Sierra Nevada (deux miradors et arrivée au pied des neiges éternelles), baignade dans le lac Conguillio sur fond de cimes enneigées, impressionnantes coulées de lave du volcan Llaima datant de 1957, superbes forêts d’araucarias.

Parc national Conguillio Chili

Melipeuco – Temuco – Santiago – La Serena (21, 22 décembre)

Bon, nous avons de la route à faire ! Première étape : nous retournons à Temuco pour prendre le train de nuit jusqu’à Santiago. Nous y arrivons le lendemain vers 7:00 et prenons un bus pour la Serena (470 km au nord de Santiago). Ça y est, nous y voilà. Nous logeons chez Gregoria Fernandez. Ville agréable aux allures bourgeoises.

La Serena – Caldera (23, 24, 25 décembre)

Nous arrivons en soirée dans ce village-fantôme. A part quelques « bonhommes » et de nombreux chiens errants, tout semble tranquille. Qu’allons-nous faire trois jours ici ? Et comment allons-nous fêter Noël sans personne ? Tout à coup, nous réalisons que nous sommes à l’autre bout du monde et que voyager est parfois difficile.
Nous trouvons un hôtel, l’Hôtel Montecarlo. Heureusement, après une bonne nuit de sommeil, les choses ont repris leur place. Nous nous rendons à la Bahia Inglesia où nous y passons la journée. Hum, un peu de repos et de soleil, ça fait du bien ! Seulement, le soleil du Chili est puissant et sans nous en rendre compte, nous nous retrouvons au lit, à 21:00, avec de bons coups de soleil et un beau mal de tête. Pour un 24, franchement … mais ça reste un bon et drôle souvenir !
Le lendemain, au petit-déjeuner, nous faisons la connaissance de deux français, Florian et Julia. Ils nous proposent de les accompagner au Parque Nacional Pan de Azucar. La journée passe vite. L’endroit n'est que désert et cactus. Très impressionnant !

Parc national Pan de Azucar Chili

Caldera – San Pedro de Atacama (26, 27, 28, 29 décembre)

Bon, encore quelques heures de bus (11 à 12 heures) pour rejoindre San Pedro de Atacama, splendide village niché au creux d’une oasis en plein désert d’Atacama. C’est devenu l’un des principaux pôles touristiques du Nord du Chili.
De nombreux restos, agences, hôtels s’y sont installés. Le centre du village, tout en adobe (terre) a été déclaré Monument national, ce qui interdit tout changement architectural. Après quelques histoires et un peu de chance, nous trouvons un endroit où dormir, l’hostel Rayco. Bon rapport qualité/prix !
Le lendemain (27), nous nous renseignons des excursions à faire dans la région. Aujourd’hui, sortie à la Valle de la Luna (descente de dunes de sable, trekking dans les canyons et splendide coucher de soleil sur la vallée).
Le 28, randonnée à cheval dans le désert avec Paolo et Fiona. Et le 29, excursion aux geysers du Tatio à 4 300 m d’altitude : il est 4 heures du mat’ et sous un splendide ciel étoilé, nous attendons le mini-bus. Arrivés en-haut, à la frontière bolivienne, le paysage est à vous couper le souffle : de lointains volcans aux cimes enneigées, des nombreux geysers et leurs fumerolles et des vicunas parmi tout ça... Il fait froid et l’aube est à peine levée. Cet endroit est magique !
Anecdote de la journée : je ne sais pas si c’est le manque d’oxygène ou un oubli de ma part mais ma caméra restera quelque part dans cet immense désert

Desert Atacama Chili

San Pedro – Valparaiso (30, 31 décembre et 1, 2, 3 janvier)

Dernière étape : nous prenons un avion Calama – Santiago (pas question de refaire 24 heures de bus dans le désert) puis un bus Santiago – Valparaiso. Nous arrivons en début d’après-midi à la Nona B&B. René nous y accueille avec le sourire et un pisco sour à la main. Il nous donne quelques explications sur sa ville.
Nous passons le reste de la journée à nous promener dans les cerros, prendre le pouls de la ville et emprunter à l’occasion les célèbres ascensores de Valparaiso.
Le 31 au soir, nous retrouvons notre ami, Jean-Louis. Il revient de la Terre de Feu. Évidemment, nous avons beaucoup de choses à partager autour d'un bon souper. N’oublions pas non plus le célèbre feu d’artifice sur la baie de Valparaiso à minuit !
Il faut croire que Valparaiso est le lieu des rendez-vous car nous y retrouvons également Florian et Julia qui achèvent tout comme nous leur séjour au Chili. Un petit jus à Bogarin, nos salutations et à bientôt les jeunes ! Voilà, le voyage prend fin. Notre avion décolle le 3 janvier à 22:00. Nous repartons avec de superbes paysages en tête et de très beaux souvenirs du pays grâce à la gentillesse des Chiliens !

Valparaiso Chili

 


Adeline et Caroline, aventurières dans l'âme, ont passé les fêtes de fin d'année... au Chili !