Hendaye, une ville bien trempée

Une ville plurielle, aux multiples attraits, voilà comment on pourrait décrire Hendaye. Située aux confins de la France, au creux de son sud-ouest, réputée pour son caractère bien trempé, la ville d’Hendaye est française, à l’ancrage espagnol, mais elle est surtout et profondément basque.

Au coeur de la nature

 Son histoire

rue d'Hendaye
Rue d'Hendaye

Loin des cités antiques souvent à l’origine des grandes villes de France, Hendaye était un petit quartier de la ville d’Urrugne. En 1654, cette dernière s’émancipe avec l’aval de Louis XIV et se fait nommer « Andaye ».
La ville eut très vite une réputation calquée sur l’image de ses habitants : valeureux et intrépides. Ils sont majoritairement marins et chassent la baleine, alors abondante dans le golfe de Gascogne.

A l’extrême sud-ouest de la France, Hendaye est postée à l’entrée des Pyrénées, à quelques kilomètres de la frontière espagnole. Une position qui fut tout aussi néfaste qu’avantageuse. Néfaste pour s’être trouvée au cœur des conflits franco-espagnols qui furent nombreux à partir du XVe siècle, avantageuse pour être une zone d’échange et de prise de décision dans les affaires européennes de l’époque.
Par exemple c’est sur l’île des faisans (future île de la Conférence) qu’est signé le traité des Pyrénées en 1659, ainsi que le contrat de mariage entre Louis XIV et l’infante Marie-Thérèse.

Par la suite, la ville se développera davantage en tant que ville balnéaire, et, grâce à l’arrivée du train, comme passerelle ferroviaire entre la France et l’Espagne.

Entre mer et montagne

Hendaye est pour le moins bien placée. Station balnéaire, elle est également à proximité des Pyrénées et est entourée des massifs des Trois Couronnes et de La Rhune et du mont Jaizkibel.
En plus des paysages verdoyants que propose la ville, c’est aussi un endroit idéal pour s’adonner à de nombreux sports.
Les amoureux de la randonnée seront comblés.

Parcours de randonnée
Hendaye est par exemple une étape des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, au niveau de ce qu’on appelle les Chemins de la côte.
L’office de tourisme conseille aussi le Chemin de la Baie, un parcours original car il permet sur 5 kilomètres, en partant de la plage d’Hendaye, de passer de la France à l’Espagne tout en admirant la baie de Txingudi.
Récemment mis en place, l’itinéraire le Sentier du Littoral permet de profiter sur 25 kilomètres des splendides panoramas de la côte basque.
Pour les plus téméraires, le célèbre G.R 10 traverse les bas quartiers de la ville avant de s’attaquer aux étapes de montagne. Il est signalé par des marques rouges et blanches.

Enfin, les nombreux sommets qui entourent la ville raviront les fadas de nature.

vue sur la mer
Vue sur la mer

Grande étendue et spot pour les surfeurs
La ville connaît un grand succès avant tout pour son activité balnéaire.
Hendaye dispose d’incroyables plages de sable fin. Comme sur la majorité de la côte ouest, les plages sont ici de grandes étendues s’éloignant à perte de vue et qui permettent de s’étaler sans risque d’empiéter sur la serviette du voisin.

Moins risquée que certaines plages des villes voisines, réputées pour la dangerosité de leurs vagues mais faisant le bonheur des surfeurs, Hendaye est protégée par la pointe Saint Anne et le cap du figuier. Hendaye laisse tout de même apparaître une mer agitée et attire un bon nombre de sportifs pratiquant le surf, le body board, le catamaran, dériveur et autres sports de mer.

Port de plaisance
Que serait une grande ville balnéaire sans son port de plaisance ?
Autant indispensable aux férus de navigation qu’incroyablement agréable pour les touristes en balade, venus admirer les engins et laissant leur esprit divaguer au son des mats qui s’entrechoquent, le port d’Hendaye contient 853 anneaux, ce qui le place comme troisième port de plaisance d’Aquitaine.

Valérie Gautier
Publié le 06/05/2010

Crédit photos : © Hendaye Tourisme