La Crète des bergers - Grèce

Intro

Parmi les îles de la Méditerranée, la Crète est particulière tant par sa géographie que par son identité. Elle se distingue des autres îles de la région par sa forme étirée dest en ouest (250 km sur 60). La nature y est splendide : mer dun bleu dazur, superbes côtes avec des baies et des plages de sable, chaînes de montagnes à lintérieur des terres. Cette semaine de randonnée ponctuée de bivouacs m'a permis de découvrir l'est de l'île, loin des sites touristiques, à la découverte des paysages restés sauvages, des villages isolés et des chaleureux habitants.

Le 4 septembre

Départ très matinal (charter oblige !!) d’Orly pour Heraklion. Nous arrivons dans la matinée, je retrouve le reste du groupe et nous sommes accueillis par notre guide Bertrand. Nous nous répartissons dans 3 taxis et prenons la route vers Kritsa, un village situé à l’est de l’île près d’Agios Nikolaos. Nous nous installons et déjeunons à la pension Argiro.

Kritsa, les gorgesLe village de Kritsa

L'après-midi, le pick-up de l'hôtel nous conduit au début de notre première balade, les gorges de Kritsa. Nous marchons au fond de ce canyon calcaire creusé par une rivière qui ne coule plus à cette époque. La végétation, très séche en cette fin d'été, est notamment constituée de chênes kermès. De nombreuses plantes aromatiques (sauge, origan, thym, .) parsèment notre parcours de senteurs.

Nous terminons cette première randonnée par un passage dans le village de Kritsa adossé à la montagne. Nous dinons et passons la nuit à la pension Argiro.

Le 5 septembre

Nous partons en pick-up vers le site archéologique de Lato situé à quelques minutes de route du village. Nous déambulons au milieu des ruines de cette cité fondée à l'époque des invasions doriennes, qui connut des heures florissantes aux époques classique, puis hellénistique. Elle comportait une agora, un théâtre, et même un prytanée.

Le site de Lato

Nous rentrons à Kritsa à pied en traversant les plantations d'oliviers omniprésents en Crète. Après le déjeuner, un minibus vient nous chercher et nous prenons la route pour Zakros situé à l'extrémité est de l'île. Le trajet nous offre de superbe vues sur la Méditerranée.

Nous arrivons à l'hôtel Zakros où nous attend Brigitte, la compagne de Bertrand. C'est elle qui nous emmène pour la randonnée vers notre premier bivouac à Skalia, un hameau 'fantôme' laissé en ruine par l'occupant Turc. Bertrand nous rejoint en voiture avec la logistique pour le dîner et le bivouac. Nous dînons et installons nos matelas pour la nuit à l'abri de la chapelle (seul bâtiment épargné) ou des maisons en ruines. Le vent souffle très fort pendant toute la nuit.

Village de ZakrosRoute vers Zakros - la Côte

Le 6 septembre

Nous quittons Skalia et partons randonner pour la journée sous un vent qui continue à être violent. Nous devons souvent franchir des barrières de barbelés qui délimitent les différentes zones de pâturage des chèvres et moutons qui se nourrissent dans la montagne en été.

Vautours et corbeauSkalia- Ruines du village

Nous observons un group de vautours fauves d'abord en vol, puis 3 d'entre-eux viennent se poser sur un promontoire rocheux et nous pouvons ainsi les observer à loisir. Nous descendons dans une vallée et sommes invités par un couple de fermiers à partager tomates, olives, féta et raki. La communication n'est pas aisée mais nous passons un agréable moment.

Nous reprenons la randonnée, pique-niquons dans le village de Sitanos et terminons l'après-midi dans le village (presque) fantôme de Karidi où nous dégustons raisins et raki au Kafenion.

Cette balade fut vraiment très 'dégustative' puisque nous trouvons au gré des chemins raisins, figues, prunes ou mures. Nous rentrons à Zakros en minibus et dormons à l'hôtel Zakros.

Publié le 25/04/08

Fred Leviez parcourt la Crète avec son appareil photo : Heraklion, Kritsa, Zakros, Agios...